Avraham Sharir, ancien ministre du Likud, meurt à 84 ans
Rechercher

Avraham Sharir, ancien ministre du Likud, meurt à 84 ans

L’ancien député et diplomate avait quitté la vie politique en 1992 après avoir participé à une stratégie politique qui visait à évincer Yitzhak Shamir, alors Premier ministre

Avraham Sharir, ancien diplomate israélien et ancien ministre du Likud, en août 2014. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Avraham Sharir, ancien diplomate israélien et ancien ministre du Likud, en août 2014. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Avraham Sharir, ancien ministre du Likud, est mort samedi à l’âge de 84 ans, a annoncé sa famille.

Sharir été soigné à l’hôpital Ichilov de Tel Aviv pour des blessures suites à une chute à son domicile la semaine dernière, et est décédé d’une infection.

Avocat de profession, Sharir a été ministre de la Justice et du Tourisme pendant sa carrière parlementaire, qui a duré 15 ans.

Avant d’entrer à la Knesset, Sharir a travaillé pendant les années 1960 comme conseiller économique et officier de liaison pour l’Agence juive aux Etats-Unis. Il a ensuite été conseiller économique du consulat israélien d’Atlanta.

Entre 1974 et 1977, Sharir a été le secrétaire général et le président du conseil du Parti libéral, qui a ensuite intégré le Likud.

Il a été élu député du Likud pendant la neuvième Knesset en 1977, puis en 1981, 1984 et 1988.

Sharir a été nommé ministre du Tourisme pendant la dixième Knesset et ministre de la Justice pendant la onzième. Il a également été membre des commissions des Finances, et de la Défense et des Affaires étrangères.

En 1990, Sharir a quitté le Likud pour former le Nouveau parti libéral, et est devenu un personnage central de ce qui a ensuite été nommé le « sale coup » en rejoignant la tentative de Shimon Peres, alors ministre des Finances, de former un nouveau gouvernement.

Après l’échec de cette tentative, il est revenu au Likud à la demande de Yitzhak Shamir, qui était alors Premier ministre. Il a quitté la politique en 1992.

Sharir sera enterré dimanche à Tel Aviv. Il laisse derrière lui son épouse Rivka, leurs quatre enfants et leurs neuf petits-enfants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...