Rechercher

Bahreïn annonce l’arrestation de « terroristes » liés à l’Iran

"Des terroristes qui complotaient pour mener des opérations terroristes" dans le pays "ont été arrêtés", a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué sur Twitter

Illustration du drapeau du Bahrein (Crédit : wikimedia commons)
Illustration du drapeau du Bahrein (Crédit : wikimedia commons)

Les autorités de Bahreïn ont annoncé lundi l’arrestation d' »éléments terroristes » liés à l’Iran, bête noire de ce royaume du Golfe, ainsi que la saisie d' »armes et d’explosifs ».

Dirigé par une dynastie sunnite, Bahreïn accuse régulièrement l’Iran chiite d’instrumentaliser les chiites du royaume pour le déstabiliser, ce que Téhéran nie.

« Des terroristes qui complotaient pour mener des opérations terroristes » dans le pays « ont été arrêtés », a indiqué le ministère de l’Intérieur dans un communiqué sur Twitter, sans préciser la date de leur arrestation, leur nationalité ou leur nombre.

« Des armes et des explosifs venant d’Iran ont été saisis après l’arrestation des suspects, qui sont liés à des groupes terroristes en Iran », selon le communiqué.

L’archipel est en proie à des troubles sporadiques depuis 2011, date à laquelle les autorités ont réprimé des manifestations chiites exigeant des réformes politiques.

Tous les groupes d’opposition ont été interdits et dissous.

Accusés d’actes de « terrorisme » souvent liés à l’Iran, des centaines de personnes ont été emprisonnées et certaines déchues de leur citoyenneté.

Bahreïn rejette fermement les allégations de violations des droits humains portées par des ONG et des experts mandatés par l’ONU, niant fermement discriminer la communauté chiite.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...