Bahreïn publie une liste de 68 groupes classés terroristes
Rechercher

Bahreïn publie une liste de 68 groupes classés terroristes

On retrouve entre autres le Hezbollah chiite libanais, Al-Qaïda, Aqmi, le Front Al-Nosra ou encore l'Etat islamique sur cette liste

Illustration du drapeau du Bahrein (Crédit : wikimedia commons)
Illustration du drapeau du Bahrein (Crédit : wikimedia commons)

Bahreïn a publié lundi une liste de 68 groupes et mouvements islamistes classés « terroristes » dans ce petit royaume du Golfe, selon l’agence officielle Bna.

Le Hezbollah chiite libanais, Al-Qaïda et ses branches Aqpa (Yémen), Aqmi (Maghreb) et le Front Al-Nosra (Syrie), ainsi que le groupe jihadiste Etat islamique (EI) figurent sur cette liste adoptée par le Conseil des ministres bahreïni.

Outre Boko Haram (Nigeria), le Jihad islamique (Egypte) et Al-Mourabitoun (Mali), la liste inclut des groupes locaux comme la Coalition des Jeunes du 14 février et la Brigade al-Ashtar et les Brigades de la résistance populaire.

Bahreïn emboîte ainsi le pas aux Emirats arabes unis qui avaient arrêté une liste de 83 groupes islamistes et jihadistes classés en novembre 2014 « organisations terroristes ».

Bahreïn et les Emirats sont, avec l’Arabie saoudite, le Koweït, Oman et le Qatar, membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) qui ont classé le 2 mars le Hezbollah libanais comme une organisation « terroriste ».

Cette initiative collective était intervenue sur fond de tensions croissantes entre l’Arabie saoudite majoritairement sunnite et l’Iran, soutien du Hezbollah, perçu comme la tête de pont de la République islamique dans la région arabe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...