Barak : Netanyahu était opposé à l’accord Shalit
Rechercher

Barak : Netanyahu était opposé à l’accord Shalit

Les enregistrements de l'ancien Premier ministre, qui ont fuité, livrent de nouvelles révélations

Ehud Barak (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)
Ehud Barak (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)

Dans une autre « bande de Barak » qui a fuité, l’ancien Premier ministre et l’ancien ministre de la Défense est encore en train de critiquer son ancien patron, le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

En parlant de l’échange de prisonniers dans le cadre de l’accord Shalit, Barak a dit à ses interviewers – qui travaillent sur sa biographie – que Netanyahu était opposé à l’échange du soldat israélien captif contre 1 027 prisonniers palestiniens, mais qu’il a fini par accepter après que Barak ait fait pression sur lui.

« Bibi [Netanyahu] a été forcé à agir, et a montré un côté [de sa personnalité] qui est moins élégant, moins sur la maîtrise de soi, moins joli, quand il fait face à une crise personnelle à propos de quelque chose », dit Barak dans les enregistrements qu’il ne pensait pas qu’ils allaient devenir publics.

« Il était opposé à [l’échange] Gilad Shalit, et j’ai fait pression sur lui pendant des mois pour qu’il fasse deux choses, [s’occuper de] Gilad Shalit et faire immédiatement passer au gouvernement [et] à la Knesset [les recommandations] du Comité Shamgar », qui recommandait de modifier la politique d’échange de prisonniers d’Israël.

« En fin de compte, il a été convaincu qu’il devait libérer Shalit, mais n’a pas été convaincu de s’occuper de la prochaine étape évidente [faire passer Shamgar], et voilà comment il se retrouva dans l’enlèvement [de juin 2014] des trois enfants, » – les adolescents dont les enlèvements par une cellule affiliée au Hamas en Cisjordanie a déclenché la guerre de Gaza de l’été.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...