Barel Shmueli, touché lors d’émeutes à Gaza, succombe à ses blessures
Rechercher

Barel Shmueli, touché lors d’émeutes à Gaza, succombe à ses blessures

Les funérailles ont lieu à 21H30 au cimetière militaire de Kiryat Shaul à Tel-Aviv ; Le tireur d'élite avait été pris pour cible à bout portant par un terroriste palestinien

L'officier de la police des frontières Barel Shmueli, grièvement blessé lors d'une fusillade à la frontière de Gaza le 21 août 2021. (Crédit : Police des frontières)
L'officier de la police des frontières Barel Shmueli, grièvement blessé lors d'une fusillade à la frontière de Gaza le 21 août 2021. (Crédit : Police des frontières)

Barel Shmueli, un agent de la police des frontières grièvement blessé après avoir reçu une balle dans la tête lors des récentes émeutes à la frontière de Gaza, a succombé lundi à ses blessures.

L’hôpital Soroka de Beer Sheva a indiqué dans un communiqué que malgré de nombreuses interventions chirurgicales, « en raison de la gravité de la blessure, l’équipe [médicale] a été contrainte de prononcer son décès ».

L’hôpital a présenté ses condoléances et s’associe à « la profonde tristesse de la famille ».

« Barel était un guerrier dans la vie et la mort », a déclaré le Premier ministre Naftali Bennett dans un communiqué. « Il s’est battu pour sa vie jusqu’au dernier moment. »

Le ministre de la Défense Benny Gantz a également salué Shmueli comme « l’un des meilleurs fils du pays ». « Au nom de l’establishment de la sécurité, j’adresse mes condoléances du fond du cœur à ses parents et aux membres de sa famille. Puissiez-vous ne plus connaître le chagrin », a dit Gantz.

« Je suis attristé et profondément peiné par le décès du sergent d’état-major de la police des frontières Barel Shmueli, de mémoire bénie, qui est tombé dans l’exercice de ses fonctions. Durant la semaine dernière, j’ai été en contact permanent avec sa mère, Nitza, et avec tout le peuple d’Israël, nous avons prié pour son rétablissement. Ma femme Michal et moi embrassons sa famille et partageons leur profond chagrin suite au décès d’un fils si bien-aimé, cher. Que sa mémoire soit une bénédiction, » a écrit le président Isaac Herzog.

Les funérailles auront lieu à 21H30 au cimetière militaire de Kiryat Shaul à Tel-Aviv

Shmueli, un tireur d’élite de la police des frontières âgé de 21 ans, avait été pris pour cible à bout portant quand un Palestinien s’était approché d’un trou dans la barrière de sécurité la semaine dernière. Shmueli, qui se trouvait derrière, avait été touché à la tête.

Il a été blessé lorsque des émeutiers s’étaient rués vers la barrière de sécurité. Sur une vidéo, les émeutiers tentent de détruire, puis d’attraper l’arme à feu d’un soldat qui dépasse d’un trou creusé dans le mur en béton. Un terroriste a alors couru vers le mur, sorti une arme qu’il portait à la ceinture et tiré à trois reprises à bout portant dans le trou.

L’une des balles a atteint Shmueli à la tête.

Les factions de Gaza avaient organisé ce mouvement de protestation dans le camp de réfugiés al-Malika, près de la frontière avec Israël, dans le cadre d’une série de manifestations visant à mettre la pression sur l’État juif. Elles avaient annoncé le rassemblement de ce samedi dès le mercredi précédent.

L’armée israélienne avait envoyé des renforts sur la frontière dès jeudi – même si les troupes ont paru avoir mal anticipé l’ampleur des violences qui ont eu lieu ce week-end.

Selon la Douzième chaîne, le Hamas avait l’intention d’organiser le mouvement de protestation à un kilomètre de la frontière. Il aurait été dépassé par les manifestants qui ont tenté de la rejoindre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...