Barkat rencontre Greenblatt à la Maison Banche
Rechercher

Barkat rencontre Greenblatt à la Maison Banche

Le maire de Jérusalem a publié un communiqué laconique après avoir rencontré l’envoyé de Trump dans le cadre de discussions israélo-américaines sur la construction dans les implantations

Nir Barkat, maire de Jérusalem, (à gauche) et Jason Greenblatt, envoyé spécial du président américain Donald Trump, à la Maison Blanche, le 25 mars 2017. (Crédit : municipalité de Jérusalem)
Nir Barkat, maire de Jérusalem, (à gauche) et Jason Greenblatt, envoyé spécial du président américain Donald Trump, à la Maison Blanche, le 25 mars 2017. (Crédit : municipalité de Jérusalem)

Le maire de Jérusalem Nir Barkat a rencontré vendredi à la Maison Blanche Jason Greenblatt, l’envoyé spécial du président américain Donald Trump pour les négociations internationales.

Selon un communiqué laconique publié par la municipalité de Jérusalem, les deux hommes ont discuté de « sujets liés à Jérusalem ».

« Greenblatt est un réel amoureux de Jérusalem », a déclaré Barkat après la réunion.

Cette réunion a eu lieu alors que les responsables américains et israéliens tentent, pour l’instant sans succès, de passer un accord sur la construction israélienne à Jérusalem Est et dans les implantations de Cisjordanie.

Coucher de soleil sur les travaux de construction dans le quartier juif de Ramat Shlomo, à Jérusalem Est, le 21 novembre 2016. (Crédit : Sebi Berens/Flash90)
Coucher de soleil sur les travaux de construction dans le quartier juif de Ramat Shlomo, à Jérusalem Est, le 21 novembre 2016. (Crédit : Sebi Berens/Flash90)

La semaine dernière, Greenblatt aurait fixé des termes, selon lesquels les Etats-Unis n’accepteraient pas de construction de nouveaux logements dans les quartiers juifs situés à l’est des lignes de 1967 à Jérusalem Est, et accepteraient un nombre négocié de nouveaux logements chaque année dans les grands blocs d’implantations, et aucun dans les implantations isolées.

Un responsable du bureau du Premier ministre a démenti jeudi que Greenblatt ait présenté une telle proposition.

Greenblatt était ce mois-ci en Israël et en Cisjordanie pour rencontrer des dirigeants israéliens et palestiniens, dont le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

La visite de Greenblatt dans la région était la première tentative majeure de la nouvelle administration américaine pour traiter du conflit israélo-palestinien, après deux mois qui ont vu des responsables hésiter sur le soutien à la solution à deux états, le déplacement de l’ambassade américaine et la construction dans les implantations.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...