Rechercher

Baron Cohen fait appel à Borat pour dénoncer l’antisémitisme de Kanye West

Le comédien juif, à travers son personnage, a dit être furieux face à l'antisémitisme aux États-Unis en rappelant que c'est le Kazakhstan qui "est le pays casse-juif numéro un"

Le comédien juif Sacha Baron Cohen, à gauche, arrive à une soirée de Vanity Fair à  Beverly Hills, en Californie, le 4 mars 2018 ; Kanye West, à droite, arrive à la remise des prix des  WSJ. Magazine Innovator Awards à New York, le 6 novembre 2019. (Crédit :  Evan Agostini/Invision/AP)
Le comédien juif Sacha Baron Cohen, à gauche, arrive à une soirée de Vanity Fair à Beverly Hills, en Californie, le 4 mars 2018 ; Kanye West, à droite, arrive à la remise des prix des WSJ. Magazine Innovator Awards à New York, le 6 novembre 2019. (Crédit : Evan Agostini/Invision/AP)

Dimanche, le comédien Sacha Baron Cohen a choisi de faire appel à son personnage, Borat, pour évoquer l’antisémitisme incessant du rappeur Kanye West.

Cohen a fait une apparition au Kennedy Center de Washington, lors d’une soirée annuelle de remise des prix devant un public prestigieux dans lequel figurait le président américain Joe Biden.

Borat Sagdiyev, journaliste kazakh de fiction, est le personnage emblématique que Cohen a interprété à deux reprises sur le grand écran. Cohen a toujours utilisé l’antisémitisme de Borat pour tourner en ridicule les tropes antijuifs.

« Je veux dire que je suis très mécontent de l’antisémitisme aux US et A, », a dit Cohen lors de l’événement après avoir enfilé le costume de son personnage. « Ce n’est pas juste. C’est le Kazakhstan qui est le premier des pays casse-juif ! Arrêtez de nous prendre nos hobbys. Arrêtez de nous voler ! Arrêtez de nous voler ! »

« Votre Kanye », a-t-il ajouté, « il a même tenté de s’installer au Kazakhstan, il a même voulu changer de nom en devenant Kazakhstanye West. Mais nous, on a dit : ‘Non, il est trop antisémite, même pour nous’. »

L’événement a été l’occasion de rendre hommage à Bono, le chanteur du groupe de rock irlandais U2, et à d’autres personnalités de premier plan.

Cohen, qui est Juif, a entonné sa propre version du tube de U2 « With or Without You » à la sauce Borat, changeant le refrain qui est devenu « With or without Jews. »

Nick Fuentes, militant d’extrême-droite, tenant un rassemblement au Capitole, à Lansing, dans le Michigan, le 11 novembre 2020. (Crédit : Nicole Hester/Ann Arbor News via AP, Dossier)

« C’est quoi, le problème ? Ils ont adoré, à Mar-a-Lago. Ils ont choisi ‘without Jews’, » a-t-il déclaré, faisant référence à la rencontre récente entre l’ancien président Donald Trump et West, qui était accompagné par Nick Fuentes, un suprématiste blanc négationniste de la Shoah, à Mar-a-Lago, l’habitation de l’ancien occupant de la Maison Blanche.

Cohen a été très applaudi et Biden et son épouse, Jill, auraient beaucoup apprécié sa prestation, selon The Guardian. La vice-présidente Kamala Harris et la présidente de la Chambre Nancy Pelosi se trouvaient, elles aussi, dans la salle, en compagnie de leurs époux. C’était la toute première apparition en public de Paul Pelosi depuis son agression à son domicile – une agression qui avait été commise au mois d’octobre par un complotiste.

Le Kennedy Center rend hommage chaque année à un groupe choisi de personnalités pour leur influence artistique sur la culture américaine.

Cette année, l’événement a distingué U2, la chanteuse Gladys Knight, l’acteur George Clooney, la compositrice Tania León et la chanteuse Amy Grant.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.