Belgique : Serge Rozen, président du CCOJB, écourte son mandat
Rechercher

Belgique : Serge Rozen, président du CCOJB, écourte son mandat

Sa présidence “chaotique" aurait "affaibli l’institution fédérative du judaïsme belge,” selon le Centre Communautaire Laïc Juif

Logo CCOJB (Crédit : Facebook/CCOJB)
Logo CCOJB (Crédit : Facebook/CCOJB)

Serge Rozen, président du Comité de coordination des organisations juives de Belgique (CCOJB) élu en mars 2015, a annoncé son intention d’écourter son mandat qui devait courir jusqu’en mars 2018, rapporte le site Libre.be.

Cette décision a été prise après concertation avec le conseil d’administration a expliqué le principal intéressé.

« Je pars dans une grande mesure pour des raisons personnelles parce que je serai moins présent en Belgique dans les mois à venir mais je ne nie pas qu’il y a eu des dissensions sur le mode de fonctionnement qui rendaient difficile la poursuite de mon mandat. »

Ce départ fait suite à un article mis en ligne par le Centre Communautaire Laïc Juif qui avait attaqué la présidence de Serge Rozen, en la qualifiant de “présidence chaotique qui a affaibli l’institution fédérative du judaïsme belge”.

Dans cet article, Serge Rozen était critiqué pour notamment avoir agi de manière individuelle et non de façon concertée.

A la suite de la parution de cet article, le président a également publié une tribune en forme de droit de réponse sur le même site dans laquelle il explique qu’ « au final, ce qui affaiblit notre communauté, c’est l’absence d’empathie, de lien, de solidarité et de vision à long-terme. Ce sont ceux qui divisent au lieu de rassembler ; ceux qui aiment étiqueter plutôt qu’argumenter. Ce sont aussi ceux qui font taire les voix dissidentes, ce que je n’ai jamais fait, contrairement à ce qui m’est reproché. »

Serge Rozen a cependant déclaré être satisfait de son début de présidence durant laquelle il a dû affronter les récents attentats de Bruxelles et les défis sécuritaires.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...