Benjamin de Rothschild succombe à une crise cardiaque à l’âge de 57 ans
Rechercher

Benjamin de Rothschild succombe à une crise cardiaque à l’âge de 57 ans

Le philanthrope français, membre de la célèbre famille de financiers, aura versé des dizaines de millions de dollars à des causes israéliennes notamment durant la pandémie

Photo non-datée de Benjamin de Rothschild. (Autorisation : Edmond de Rothschild Group)
Photo non-datée de Benjamin de Rothschild. (Autorisation : Edmond de Rothschild Group)

JTA — Benjamin de Rothschild, financier juif français qui, dans sa vie, aura fait des dons généreux à Israël – il a versé notamment 22 millions de dollars pour aider le pays à lutter contre la pandémie de COVID-19 – s’est éteint à l’âge de 57 ans.

De Rothschild qui, en 1997, avait pris la tête du Groupe Edmond de Rothschild, une institution financière dont le siège est en Suisse et qui porte le nom de son père, employant 2 500 personnes dans le monde entier, a succombé à une crise cardiaque alors qu’il se trouvait chez lui, à Pregny-Chambésy, en Suisse, a fait savoir le Groupe Rothschild dans un communiqué.

De Rothschild, dont la fortune est estimée à 180 millions de dollars, laisse derrière lui quatre filles – Alice, Eve, Olivia et Naomi — et son épouse, Ariane, qui dirige le Groupe Rothschild Group à ses côtés depuis de nombreuses années. Ariane, qui n’est pas juive, a appuyé des programmes de soutien aux femmes dans le domaine des sciences en Israël et elle a aidé à construire des liens entre entrepreneurs juifs et musulmans.

Passionné de navigation, père dévoué et admirateur des innovations israéliennes, Benjamin de Rothschild s’était aussi montré critique de la politique fiscale de l’Etat juif après la décision prise par les autorités de faire un audit de son entreprise. Il avait fait savoir, en 2015, qu’il ne reviendrait pas au sein de l’Etat juif avant que cette décision ne soit abandonnée.

La richesse de la famille de Rothschild remonte au 18e siècle lorsque Mayer Amschel Rothschild, né dans le ghetto juif local, était devenu le banquier de Wilhelm IX, un aristocrate français. Rothschild avait divisé ses richesses énormes entre ses cinq fils qui avaient été à l’origine de dynasties bancaires distinctes à Londres, Paris, Francfort, Vienne et Milan.

Depuis, la famille est restée riche et elle s’est aussi établie au niveau philanthropique. Les dons faits par les Rothschild avaient aidé à établir les premières implantations dans ce qui est devenu Israël lorsque ces territoires étaient contrôlés par l’empire ottoman, et la famille continue ses œuvres de bienfaisance au sein de l’Etat juif et ailleurs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...