Rechercher

Benjamin Netanyahu testé positif au COVID-19

Le test positif du chef de l'opposition est susceptible de retarder son procès pour corruption en cours, après plusieurs reports au cours des dernières semaines

Le chef de l'opposition Benjamin Netanyahu lors d'une séance plénière et d'un vote sur le budget de l'État à la Knesset, le 4 novembre 2021. (Crédit : Yonathan Sindel/Flash90)
Le chef de l'opposition Benjamin Netanyahu lors d'une séance plénière et d'un vote sur le budget de l'État à la Knesset, le 4 novembre 2021. (Crédit : Yonathan Sindel/Flash90)

Le chef de l’opposition Benjamin Netanyahu a été testé positif au COVID-19, selon son porte-parole mercredi.

Netanyahu, 72 ans, se sent bien et suit les directives relatives au coronavirus.

Après l’annonce, le Premier ministre Naftali Bennett a souhaité à Netanyahu un prompt rétablissement.

La députée Yamina Shirly Pinto, de la coalition, a déclaré mercredi qu’elle avait également été testée positive au COVID-19.

La coalition ne compte que 61 des 120 membres de la Knesset, ce qui signifie que n’importe quel législateur peut détenir le vote crucial sur n’importe quelle législation, ce qui complique les affaires courantes du gouvernement.

La coalition a été contrainte de retirer plusieurs votes ces dernières semaines pour cette raison.

Shirly Pinto communique avec le Premier ministre Naftali Bennett lors d’une cérémonie de prestation de serment des nouveaux parlementaires à la Knesset à Jérusalem, le 16 juin 2021.
(Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Lundi, Netanyahu a assisté à une réunion de la faction du Likud à la Knesset, ce qui signifie que toutes les personnes qui ont été en contact étroit avec lui devront subir un test de dépistage et rester en isolement jusqu’à ce qu’elles obtiennent un résultat négatif si elles ne sont pas vaccinées ou si elles ne se sont pas remises de la maladie.

Le test positif de Netanyahu est également susceptible de retarder son procès pour corruption en cours, après plusieurs reports au cours des dernières semaines.

Les procédures judiciaires ont été retardées il y a deux semaines après que le juge Moshe Bar-Am, l’un des trois juges supervisant le procès, a été testé positif au COVID-19.

La semaine dernière, Israël a levé la quasi-totalité de ses restrictions sanitaires relatives au COVID-19, suite à la récente vague d’infections, et n’en a laissé que quelques-unes en place afin d’éviter un retournement de situation.

Ces changements interviennent alors que le nombre de nouveaux cas quotidiens a diminué pour atteindre à peine un neuvième de ce qu’il était il y a un mois.

Mercredi matin, le nombre de patients gravement malades s’élevait à 410, soit près d’un tiers de ce qu’il était il y a un peu plus d’un mois. Le bilan des décès depuis le début de la pandémie est de 10 322.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...