Bennett à la première session de questions-réponses de la Knesset
Rechercher

Bennett à la première session de questions-réponses de la Knesset

Dans le nouveau format parlementaire, l'opposition sera désormais libre de questionner un ministre de son choix ; lundi, c'est le ministre de l'Education qui devra répondre pendant une heure

Marissa Newman est la correspondante politique du Times of Israël

Naftali Bennett prenant la parole à la Knesset, le 28 mars 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Naftali Bennett prenant la parole à la Knesset, le 28 mars 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les politiciens de l’opposition vont passer à la question le ministre de l’Éducation Naftali Bennett, lundi après-midi, alors que la Knesset inaugure sa toute première séance de questions-réponses permettant aux députés d’interroger directement les ministres.

La nouvelle session d’une heure a été conçue pour permettre aux membres de l’opposition de cuisiner les ministres, y compris le Premier ministre Benjamin Netanyahu, sur diverses questions, dans un effort pour réduire la fréquence des motions de censure, « qui au cours de ces dernières années sont devenues une routine quasi hebdomadaire », selon un porte-parole de la Knesset.

Durant cette heure de questions-réponses (Q-R), les législateurs auront jusqu’à deux minutes pour poser des questions au Premier ministre ou à un ministre représentant le gouvernement, et recevront une réponse de trois minutes.

L’opposition obtiendra les trois quarts du nombre total de questions, et annoncera deux semaines à l’avance à quel ministre elle veut s’adresser.

Les sessions de Q-R doivent avoir lieu 10 fois par session parlementaire, à l’exception de la session plus courte d’été, qui n’en verra que cinq. Le Premier ministre et chaque autre ministre seront les représentants du gouvernement lors des sessions de Q-R plus d’une fois par session de la Knesset, selon les règlements de la Knesset.

La session d’une heure sera prolongée de dix minutes pour chaque portefeuille que le ministre détient, de telle sorte que quand ce sera au tour du Premier ministre Benjamin Netanyahu, la session durera une heure et quarante minutes pour tenir compte des portefeuilles qu’il détient également de ministre des Affaires étrangères, ministre du Développement régional, ministre de l’Economie et ministre des Communications.

Bennett, dont le parti HaBayit HaYehudi a été au centre des intrigues de la coalition, résolues tard dimanche soir, sera le premier ministre à représenter le gouvernement dans ce nouveau format.

La session parlementaire se tiendra quelques heures après que HaBayit HaYehudi et le Likud au pouvoir ont évité une crise de coalition du fait des demandes de Bennett quant aux réformes du cabinet de sécurité.

Lundi également, le ministre de la Défense entrant, Avigdor Liberman, sera assermenté, avec le vote de la Knesset sur sa nomination qui scelle un accord de coalition avec son parti à cinq sièges, Yisrael Beytenu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...