Rechercher

Bennett et Gantz se rendront en Inde à 4 jours d’intervalle

Gantz est accusé de "tentative puérile" de voler la vedette au Premier ministre en reprogrammant sa visite, mais des sources proches de Gantz attribuent le problème à Bennett

Le ministre de la Défense Benny Gantz (à gauche) et le Premier ministre Naftali Bennett s'entretiennent lors de la cérémonie de prestation de serment du Président Isaac Herzog, le 7 juillet 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre de la Défense Benny Gantz (à gauche) et le Premier ministre Naftali Bennett s'entretiennent lors de la cérémonie de prestation de serment du Président Isaac Herzog, le 7 juillet 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Dernier signe des tensions existant entre le Premier ministre Naftali Bennett et le ministre de la Défense Benny Gantz, ce dernier a annoncé jeudi qu’il entreprendrait un voyage en Inde mardi, quatre jours avant l’arrivée prévue du Premier ministre dans le pays.

Le Bureau du Premier ministre a indiqué, samedi, que Bennett se rendrait en visite officielle en Inde le mois prochain, pour célébrer 30 ans de relations diplomatiques ininterrompues entre les deux pays.

Un communiqué du ministère de la Défense a par ailleurs précisé que Gantz devait se rendre en Inde avec une délégation de responsables de la Défense pour y rencontrer son homologue indien.

Selon Haaretz, l’annonce du déplacement de Gantz aurait pris le Bureau du Premier ministre au dépourvu, citant un responsable israélien qui aurait déclaré que le ministre de la Défense essayait de voler la vedette à Bennett en effectuant son déplacement peu avant lui.

Le responsable en question – resté anonyme – aurait déclaré qu’en raison de « la tentative enfantine de Gantz » de prendre Bennett de vitesse, il se serait tiré une balle dans le pied, car le protocole exige que le Premier ministre indien Narendra Modi rencontre son homologue israélien avant de rencontrer d’autres responsables israéliens.

Des sources proches du ministre de la Défense brossent cependant un tableau différent des événements, affirmant que Bennett était celui qui avait tenté d’éclipser Gantz.

Le Premier ministre Naftali Bennett, à gauche, s’entretient avec le Premier ministre indien Narendra Modi lors de la conférence sur le climat COP26 à Glasgow, en Écosse, le 2 novembre 2021. (Crédit : Haim Zach / GPO)

Ces mêmes sources ont déclaré à Haaretz que le voyage de Gantz en Inde, en avril, était prévu depuis cinq mois, et que c’est après en avoir été informé que Bennett aurait contacté le bureau de Modi afin d’organiser une rencontre.

Après avoir appris l’initiative de Bennett, Gantz aurait décidé d’avancer son voyage d’une semaine, ont déclaré les sources anonymes.

L’incident met en évidence le manque de coordination entre les bureaux des deux hommes.

Les tensions entre eux remontent aux premiers jours du gouvernement, alors qu’ils sont opposés sur différents sujets, notamment le conflit israélo-palestinien.

Le Premier ministre Naftali Bennett et le ministre de la Défense Benny Gantz s’entretiennent à la Knesset, le 2 septembre 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Dirigé par Bennett, le camp de droite au sein du gouvernement cherche à renforcer les implantations juives en Cisjordanie, tandis que Gantz, membre du camp centriste, cherche à créer plus de dialogue avec l’Autorité palestinienne et à assouplir les restrictions sécuritaires imposées aux Palestiniens à Gaza et en Cisjordanie.

Le parti Kakhol lavan de Gantz a également exprimé sa déception alors que ses objectifs législatifs n’ont pas prospéré comme il le souhaitait, source de plusieurs crises au sein de la coalition au cours des derniers mois.

Le mois dernier, le parti Kakhol lavan avait annoncé un boycott des votes à la Knesset en raison du refus de la coalition de porter le projet d’augmentation des retraites des officiers de carrière.

Le parti avait déclaré qu’il n’apporterait pas sa voix aux projets de loi soutenus par le gouvernement compte tenu des « atteintes à la sécurité de l’État et de la violation des obligations de la coalition depuis plusieurs mois ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...