Israël en guerre - Jour 149

Rechercher

Bennett gagne son procès contre un rabbin qui prétendait que sa mère n’était pas juive

Le rabbin est condamné à payer des dizaines de milliers de shekels de dommages et intérêts ; le juge demande à l'ex-Premier ministre de réduire sa demande dans une seconde affaire

L'ancien Premier ministre Naftali Bennett lors d'une audience dans un procès en diffamation qu'il a intenté, au tribunal de Tel Aviv, le 11 septembre 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)
L'ancien Premier ministre Naftali Bennett lors d'une audience dans un procès en diffamation qu'il a intenté, au tribunal de Tel Aviv, le 11 septembre 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)

Un juge a décidé lundi que le rabbin Yosef Mizrachi doit payer des dommages et intérêts à Naftali Bennett pour la fausse affirmation selon laquelle la mère de l’ancien Premier ministre, Myrna, n’est pas juive.

Au cours de l’audience, Bennett, très ému, a qualifié la défense de Mizrachi de « honteuse » pour ses tactiques et a décrit la douleur que la fausse accusation avait infligée à sa mère.

Le juge du tribunal de Tel Aviv a statué en faveur de Bennett, ordonnant à Mizrachi de verser entre 40 000 et 80 000 shekels et de publier des excuses complètes sur sa chaîne YouTube, dans lesquelles il devra souligner que son affirmation était fausse.

Au cours de l’audience, Bennett a déclaré que les propos de Mizrachi au sujet de sa mère avaient conduit de nombreuses personnes à se demander si elle était juive.

« Ils ont raconté un mensonge éhonté et ont diffamé ma mère », a déclaré Bennett d’une voix tremblante, selon la Douzième chaîne.

« Toute sa famille a été décimée pendant la Shoah. Des dizaines de personnes sont venues voir ma mère au cours des deux dernières années et lui ont dit : ‘Nous ne savions pas que vous n’étiez pas juive.' », a-t-il ajouté. « Des millions de personnes y ont cru. »

Myrna Bennett après avoir reçu un 3e vaccin COVID-19, dans une caise de santé Maccabi, à Haïfa, le 3 août 2021. (Crédit : Omer Miron/GPO)

Myrna Bennett était en larmes au tribunal lorsqu’elle a expliqué ce qu’elle ressentait en regardant Mizrachi.

« Un soir, je regardais la télévision et j’ai vu Mizrachi dire que j’étais chrétienne », a-t-elle déclaré. « C’était si dur. »

« Je veux m’asseoir sur mon canapé et le regarder s’excuser en public », a-t-elle ajouté.

Au cours de l’audience, l’avocat de Mizrachi, Me Yosef Weizman, a critiqué les Bennett pour ne pas avoir apporté de documents prouvant qu’ils étaient juifs.

« S’il y avait une tentative de mettre un terme à l’affaire et pas seulement de faire les gros titres, ils auraient apporté la preuve de leur judéité dans un document légal », a déclaré l’avocat, selon Walla.

Me Weizman a produit un document qui, selon lui, prouvait la déclaration de Mizrachi, mais le juge a déclaré que la qualité de l’imprimé signifiait que le document était imprécis.

L’ancien Premier ministre Naftali Bennett arrivant au tribunal de Tel Aviv pour une audience dans le cadre d’un procès en diffamation qu’il a intenté, le 11 septembre 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)

Bennett a ensuite critiqué la défense de Mizrachi, affirmant que l’autre partie ne montrait aucune intention de conclure la procédure.

« C’est une honte et un déshonneur. Ils parlent d’excuses, mais continuent à faire ce genre de choses. C’est une honte et un déshonneur », a-t-il déclaré.

Après que le juge a décidé que Mizrachi devait payer des dommages et intérêts pour les fausses déclarations, le rabbin a présenté ses excuses pour le préjudice causé par ses incorrectes affirmations.

Auparavant, Bennett avait également assisté à une audience au tribunal dans le cadre de son procès contre l’activiste de droite Igal Malka, pour avoir affirmé à plusieurs reprises que l’ancien Premier ministre avait personnellement empoché 50 millions de shekels de fonds publics. Ce montant fait référence au coût de la sécurité au domicile de Bennett à Raanana lorsqu’il était Premier ministre.

Igal Malka arrivant au tribunal pour une audience dans le cadre d’un procès en diffamation intenté par l’ancien Premier ministre Naftali Bennett, à Tel Aviv, le 11 septembre 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)

Selon Walla, Malka avait également affirmé par le passé que Naftali Bennett n’avait pas réellement vendu Cyota, la société de technologie anti-fraude qu’il avait co-fondée, et que l’ancien Premier ministre était en train de divorcer de sa femme, contre qui il aurait été violent.

En décembre, Bennett a intenté une action en diffamation de 500 000 shekels contre Malka. En réponse, Malka avait promis de se battre contre Bennett au tribunal et a également créé un lien vers un site de crowdfunding pour financer sa défense juridique.

Lors de l’audience de lundi, le juge a demandé à Bennett de réduire le montant des dommages et intérêts demandé dans le cadre du procès.

Ces poursuites font partie d’une série de procès que Bennett a intentés après avoir quitté ses fonctions, dans le cadre de ce qu’il a appelé une campagne visant à « nettoyer Internet » de la « culture du poison et des fausses nouvelles en ligne en Israël ».

En mai, Bennett a gagné un procès en diffamation contre un rabbin qui prétendait que lui et ses parents, Myrna et Jim, n’étaient pas juifs.

Bennett avait porté plainte l’année dernière après que le rabbin Ronen Shaulov eut prétendu à tort que sa mère avait effectué une conversion réformée aux États-Unis, qu’il avait « vendu le pays à des goyim [non-Juifs] » et qu’il était « pire qu’un chien, qui lui, au moins, est loyal ».

À la suite du verdict du tribunal, Shaulov a publié une déclaration dans laquelle il s’est excusé pour ses commentaires et leur diffusion, admettant qu’il avait dorénavant conscience que ses propos étaient mensongers.

Le procès avait noté que l’algorithme redirigeant les utilisateurs en quête d’information sur la mère de Bennett, sur Google, suggérait d’ajouter les mots « chrétienne » ou « convertie » à la recherche, ce qui indique à quel point les allégations mensongères sur cette dernière s’étaient répandues.

Le montant des dommages et intérêts à verser par Shaulov sera fixé ultérieurement par le tribunal. Bennett a déjà déclaré qu’il avait l’intention de faire don de ces dommages et intérêts à des œuvres caritatives.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.