Bennett nomme un nouveau chef au Shin Bet
Rechercher

Bennett nomme un nouveau chef au Shin Bet

Jusqu'à son entrée en fonctions, "Resh", l'actuel chef adjoint de l'organisation, ne peut être identifié que par la première lettre hébraïque de son nom

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le Premier ministre Naftali Bennett (à droite) et le chef du Shin Bet Nadav Argaman se rencontrent au bureau du Premier ministre à Jérusalem le 15 juin 2021. (Haim Tzach/GPO)
Le Premier ministre Naftali Bennett (à droite) et le chef du Shin Bet Nadav Argaman se rencontrent au bureau du Premier ministre à Jérusalem le 15 juin 2021. (Haim Tzach/GPO)

Le Premier ministre Naftali Bennett a choisi mercredi le chef adjoint du service de sécurité Shin Bet pour succéder à l’actuel chef de l’organisation, Nadav Argaman.

Pour des raisons de sécurité, le chef adjoint du Shin Bet ne peut être identifié que par la première lettre hébraïque de son nom, « Resh », jusqu’à son entrée en fonctions.

« Resh est un combattant courageux et un excellent commandant. Je ne doute pas qu’il mènera l’agence vers de nouveaux sommets d’excellence pour la sécurité d’Israël », a déclaré M. Bennett dans une déclaration annonçant la nomination de Resh.

Resh devrait officiellement entrer en fonctions dans les prochaines semaines, en remplacement de Nadav Argaman, qui était à la tête de l’organisation depuis 2016. L’un des premiers actes de M. Bennett en tant que Premier ministre a été de prolonger le mandat d’Argaman jusqu’en octobre afin de disposer de plus de temps pour trouver un successeur adéquat.

Meir Ben-Shabbat, le chef du Conseil national de sécurité, s’exprime lors d’une réunion trilatérale des conseillers à la sécurité nationale israéliens, américains et russes, à Jérusalem le 25 juin 2019. (Noam Revkin Fenton/Flash90)

Le Premier ministre de l’époque, Benjamin Netanyahu, aurait prévu de nommer son conseiller à la sécurité nationale, Meir Ben-Shabbat, comme nouveau directeur de l’agence, mais il s’est heurté à l’opposition farouche du ministre de la Défense, Benny Gantz.

Resh était en concurrence pour le poste avec l’ancien chef adjoint du Shin Bet, qui ne peut être identifié que par la première lettre hébraïque de son nom, également « Resh ».

Le nouveau chef du Shin Bet a servi dans l’unité d’élite Sayeret Matkal de l’armée israélienne, le même détachement dans lequel Bennett a servi, et a ensuite rejoint les rangs du Shin Bet en tant qu’agent de terrain.

« Dans le cadre de ses années de service pour la sécurité d’Israël, Resh a combattu et commandé de nombreuses opérations dans la bande de Gaza, en Judée et Samarie, et au Liban », a déclaré le bureau du Premier ministre, en utilisant le terme biblique pour la Cisjordanie.

Resh a été appelé à diriger la division des opérations du Shin Bet en 2011, est devenu chef du département du développement des ressources du service en 2016 et a pris la tête de l’organisation en tant que chef adjoint en 2018.

« À la lumière de sa vaste expérience, de ses actions et de sa compréhension des défis importants auxquels l’État d’Israël en général et le service de sécurité du Shin Bet en particulier sont confrontés, le Premier ministre Bennett a décidé de le nommer au poste de prochain chef du Shin Bet », a déclaré le Bureau du Premier ministre.

Argaman a déclaré dans un communiqué que le successeur qu’il a choisi possède « une vaste expérience professionnelle qui implique des compétences de gestion et de commandement éprouvées dans une longue liste d’opérations et d’activités ».

Argaman a déclaré que Resh « a excellé dans tous les postes qu’il a occupés » et a exprimé sa foi dans le fait que « ses capacités, sa personnalité et ses valeurs le mèneront au succès lorsqu’il s’agira de relever les nombreux défis auxquels l’agence sera confrontée. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...