Berland filmé en train d’avouer un viol et un possible complot de meurtre avec des étudiants
Rechercher

Berland filmé en train d’avouer un viol et un possible complot de meurtre avec des étudiants

La vidéo du rabbin récemment extradé le montre en train d’expliquer comment il a forcé une femme mariée à avoir des relations sexuelles

Le rabbin Eliezer Berland avec ses étudiants, dans une vidéo filmée il y a plusieurs années. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Le rabbin Eliezer Berland avec ses étudiants, dans une vidéo filmée il y a plusieurs années. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Un rabbin extradé d’Afrique du Sud pour des crimes sexuels et arrêté à son arrivée en Israël la semaine dernière, après avoir été en fuite pendant trois ans, a été filmé en train d’avouer avoir violé l’une des fidèles.

« Elle a été violée du début à la fin », a déclaré Berland dans la vidéo diffusée mardi soir par la Deuxième chaîne. « Ensuite, elle pensait que c’était autorisé… la première fois, je l’ai violée. »

Selon la Deuxième chaîne, les enregistrements incriminants ont été faits il y a quatre ans par deux fidèles de Berland. Il leur avait été dit de brûler les bandes et d’autres matériels potentiellement incriminant « au cas où la police ne coopérait pas. »

Mais certaines des bandes ont survécu, et ont été remises lundi à la police. Dans une autre vidéo, Berland peut être entendu en train de donner l’ordre à l’un de ses fidèles de placer une bombe sous le lit d’une personne non citée, pour l’envoyer au paradis.

Des Juifs ultra-orthodoxes se rassemblent pour prier lors d'une manifestation de soutien au rabbin Eliezer Berland avant son arrivée à l'aéroport Ben Gourion à Tel Aviv, le 19 juillet 2016. (Crédit photo : Yonatan Sindel/Flash90)
Des Juifs ultra-orthodoxes se rassemblent pour prier lors d’une manifestation de soutien au rabbin Eliezer Berland avant son arrivée à l’aéroport Ben Gourion à Tel Aviv, le 19 juillet 2016. (Crédit photo : Yonatan Sindel/Flash90)

Berland a été extradé en Israël la semaine dernière pour répondre d’accusations de violences contre ses fidèles féminines, dont une mineure. Il a également été accusé d’être impliqué dans une attaque contre le mari de l’une de ces femmes, qui s’était plainte auprès de lui.

Berland, 79 ans, est une figure de culte pour ses étudiants et ses fidèles. Il est crédité par ses partisans d’avoir inspiré des dizaines de milliers de juifs à adopter un mode de vie juif orthodoxe. Il est le fondateur du groupe religieux Shuvu Bonim, qui fait partie du mouvement hassidique Bratslav.

Dans une vidéo (en hébreu) diffusée mardi, Berland semble discuter d’un sujet de loi juive dans lequel si une femme a une liaison, il lui est interdit de rester mariée à son époux. Cependant, si elle est violée, cela ne s’applique pas.

Dans une vidéo très retouchée, Berland semble se contredire et affirmer que la femme, ou peut-être une autre, n’est plus mariée. « Après elle me demandait déjà ‘Quoi ? Que se passe-t-il ici ?’, je lui ai dit ‘tu n’es plus mariée’. »

La vidéo montre ensuite Berland donner une justification totalement différente de ses actes. « Elle n’a jamais fait cela volontairement. Elle a compris qu’elle était comme un messager divin, pour être la femme du [rabbin] », dit Berland, parlant de lui à la troisième personne.

Dans une autre vidéo, Berland parle à un groupe de fidèles en hébreu. Un étudiant lui murmure quelque chose, ce à quoi Berland répond : « Ils ont placé la bombe pour lui ? Qui a essayé de faire ça ? » Il demande ensuite à un des fidèles, Shlomi, d’aller « à Rishon Lezion et de s’occuper de ceux qui ont placé la bombe. »

Il n’est pas précisé de qui Berland parlait, ou s’il faisait vraiment référence à une bombe. Il est possible qu’il ait utilisé un langage codé pour une activité totalement innocente.

Une source proche de Berland a déclaré en réponse au site ultra-orthodoxe Hadrei Haredim que la vidéo avait été éditée par des sources qui souhaitaient discréditer Berland.

« Des dizaines de personnes ont assisté à cette leçon, et elle a été enregistrée par des fidèles du rabbin et diffusée sur YouTube. Ces mêmes personnes ont choisi de couper la vidéo, de l’éditer et de l’envoyer aux médias pendant le procès du rabbin. Cela fait partie d’un système bien huilé et préparé qui essaie de nuire au rabbin et à sa communauté. »

Berland a fui les autorités entre 2013 et 2016, échappant à plusieurs tentatives israéliennes de l’extrader. Il s’est déplacé entre le Zimbabwe, la Suisse, les Pays-Bas et l’Afrique du Sud, accompagné d’un groupe de fidèles dévoués comptant environ 40 familles.

Mardi après-midi, la Cour du district de Lod a confirmé un appel de la police contre une décision de la Cour des magistrats de Rishon Lezion de placer Berland en résidence surveillée. Le rabbin devrait rester en détention une journée supplémentaire pour être à nouveau interrogé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...