Berlin double sa contribution à un fonds pour Auschwitz
Rechercher

Berlin double sa contribution à un fonds pour Auschwitz

"Il s'agit de continuer ce que l'Allemagne fait depuis des années dans le contexte de sa responsabilité historique", a expliqué le chef de la diplomatie allemande

Des survivants de la Shoah passent sous la porte portant l'inscription "Le travail rend libre" après avoir déposé une gerbe au mur de la mort sur le site du mémorial de l'ancien camp de la mort nazi d'Auschwitz lors des cérémonies de commémoration du 75e anniversaire de la libération du camp à Oswiecim, en Pologne, le 27 janvier 2020. (Crédit : JANEK SKARZYNSKI / AFP)
Des survivants de la Shoah passent sous la porte portant l'inscription "Le travail rend libre" après avoir déposé une gerbe au mur de la mort sur le site du mémorial de l'ancien camp de la mort nazi d'Auschwitz lors des cérémonies de commémoration du 75e anniversaire de la libération du camp à Oswiecim, en Pologne, le 27 janvier 2020. (Crédit : JANEK SKARZYNSKI / AFP)

L’Allemagne a doublé, la faisant passer à 120 millions d’euros, sa contribution financière à un fonds international pour l’entretien de l’ancien camp d’extermination nazi d’Auschwitz-Birkenau, en vertu d’un accord signé mardi en Pologne par le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas.

La Pologne avait émis il y a plus de 10 ans l’idée de ce fonds permanent pour la préservation de ce site situé sur son territoire symbole du massacre des Juifs par l’Allemagne nazie.

« Il s’agit de continuer ce que l’Allemagne fait depuis des années dans le contexte de sa responsabilité historique. Nous voulons fournir notre apport à ces travaux afin de faire perdurer la mémoire car la responsabilité allemande dans la Shoah ne finira jamais », a souligné M. Maas cité mardi dans un communiqué du musée d’Auschwitz.

Le site du musée, qui s’étend sur 200 hectares, est visité chaque année par plus de deux millions de personnes.

Fermé aux visiteurs depuis la mi-mars en raison de la pandémie, le musée avait lancé début juin un appel à l’aide financière pour pouvoir poursuivre sa mission quotidienne de mémoire et d’éducation.

Entre 1940 et le début de 1945, les nazis avaient exterminé à Auschwitz-Birkenau environ 1,1 million de personnes, dont un million de Juifs de différents pays européens. Ce camp où quelque 80 000 Polonais non-juifs, 25 000 Roms et 20 000 soldats soviétiques ont également trouvé la mort, a été libéré par l’Armée Rouge en janvier 1945.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...