Israël en guerre - Jour 226

Rechercher

Berlin très « préoccupé » par les tensions dans la société israélienne

"Profondément attachés à Israël et à son peuple, nous regardons avec une grande inquiétude les tensions qui s'aggravent dans la société israélienne", a déclaré une source diplomatique

Des manifestants anti-refonte judiciaire bloquant une route près de la Knesset, à Jérusalem, le 24 juillet 2023. (Crédit : Jamal Awad/AP)
Des manifestants anti-refonte judiciaire bloquant une route près de la Knesset, à Jérusalem, le 24 juillet 2023. (Crédit : Jamal Awad/AP)

Le gouvernement allemand observe avec « une grande préoccupation » les tensions qui s’accroissent au sein de la société israélienne, a déclaré à l’AFP une source au ministère des Affaires étrangères à la suite du vote par le Parlement israélien d’une mesure clé du projet controversé de réforme judiciaire.

Cette source a « beaucoup regretté » l’échec des tractations de dernière minute entreprises par le président israélien Isaac Herzog pour parvenir à un compromis entre l’opposition et le gouvernement.

Et elle a invité le gouvernement israélien à apporter « sa contribution » afin d’arriver à « un consensus » sur la suite du texte.

« Surtout après l’adoption aujourd’hui de la première partie du projet de réforme judiciaire, il demeure important de donner suffisamment de temps et d’espace à un large débat de société pour permettre un nouveau consensus, pour cela, toutes les parties, et notamment le gouvernement, doivent apporter leur contribution », a dit cette source au ministère des Affaires étrangères.

« Profondément attachés à Israël et à son peuple, nous regardons avec une grande inquiétude les tensions qui s’aggravent dans la société israélienne », a-t-elle dit.

Le gouvernement allemand, un allié traditionnel de l’Etat hébreu, qu’il prend soin d’ordinaire de ménager, exprime de plus en plus ouvertement son malaise concernant le projet de réforme judiciaire.

La mesure votée au Parlement lundi vise à limiter la possibilité pour la Cour suprême d’invalider une décision du gouvernement. Elle a été approuvée par les 64 députés de la coalition du Premier ministre Benjamin Netanyahu, sur un total de 120.

Les élus de l’opposition ont boycotté le vote, certains criant « honte, honte ! ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.