Bernard Guetta, fin d’une chronique, début d’un tour du monde
Rechercher

Bernard Guetta, fin d’une chronique, début d’un tour du monde

A 67 ans, le chroniqueur géopolitique retourne sur le terrain et se mue en écrivain-voyageur

Bernard Guetta retourne sur le terrain (Crédit: David Monniaux/Wikimedia Commons)
Bernard Guetta retourne sur le terrain (Crédit: David Monniaux/Wikimedia Commons)

Voilà 27 ans, qu’il raconte et décortique d’une voix grave les événements du monde dans sa chronique radiophonique sur France Inter.

Dans Géopolitique, à 8h17, Bernard Guetta avait la prétention d’apporter du recul à des événements en cours, de professer depuis son micro l’art de la distanciation pour ses auditeurs, sauf peut-être lors d’une dernière chronique sur la séparation des enfants et des parents clandestins mexicains aux Etats-Unis

Une décision « prise dans la douleur, bien évidemment. On ne sort pas d’une si longue histoire d’amour sans un pincement au cœur », confie-t-il à Télérama.

Pourquoi ce départ ? « Je le ressentais depuis deux ou trois ans mais depuis le milieu de l’année, le désir de revenir sur le terrain est devenu impérieux. Le monde change à nouveau tellement vite que je ne pouvais plus en parler sans retourner voir ces évolutions. »

Issu d’une famille trotskiste juive marocaine « l’éditorialiste de 67 ans », détaille Télérama, « s’éloigne des ondes pour lancer un nouveau projet avec sa maison d’édition Flammarion : un tour du monde en une quinzaine de livres, pays par pays ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...