Bernie Sanders juge « absurde » l’introduction d’une loi anti-BDS au Sénat
Rechercher

Bernie Sanders juge « absurde » l’introduction d’une loi anti-BDS au Sénat

Les Républicains ont soumis un texte de loi qui protégerait les états adoptant des lois qui ciblent le mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions

Le Sénateur Bernie Sanders (I-VT) s'adresse à une foule de supporters lors d'un rassemblement le 21 avril 2017 à Salt Lake City. (George Frey / Getty Images / AFP)
Le Sénateur Bernie Sanders (I-VT) s'adresse à une foule de supporters lors d'un rassemblement le 21 avril 2017 à Salt Lake City. (George Frey / Getty Images / AFP)

WASHINGTON (JTA) — Le sénateur juif américain Bernie Sanders a déclaré qu’il était « absurde » que la première loi débattue par le nouveau Congrès soit une loi qui protège les états pénalisant les partisans du boycott d’Israël.

« Il est absurde que la première loi durant le shutdown [arrêt des activités gouvernementales] soit une législation qui sanctionne les Américains qui exercent leur droit constitutionnel à prendre part à une activité politique », a déclaré dimanche Sanders sur Twitter, avec un lien vers le site The Intercept décrivant cette loi.

Le président Donald Trump ne signera aucune législation sur le financement qui ne comprendra pas les 5 milliards de dollars destinés à la construction d’un mur à la frontière mexicaine, ce qui paralyse le gouvernement pour la troisième semaine consécutive.

« Les démocrates doivent bloquer les débats sur les projets de lois qui ne permettent pas de relancer le gouvernement », a déclaré Sanders. « Il faut revoir nos priorités. »

Les sénateurs républicains Marco Rubio (Floride) et James Hirsch (Idaho) ont introduit la semaine dernière le premier projet devant être débattu par le Sénat à majorité républicaine, consolidant quatre projets de lois traités par le dernier Congrès : l’un légifère l’enveloppe de 38 milliards de dollars d’aide militaire américaine accordée à Israël sur 10 ans ; une seconde protège les états qui adoptent des lois contre le mouvement anti-Israël Boycott, Désinvestissement et Sanctions, notamment ceux qui interdisent toute transaction avec des boycotteurs d’Israël. Les défenseurs des libertés civiles estiment que ces textes de loi violent la liberté d’expression.

Les deux autres textes de loi visent à renforcer la relation américano-jordanienne et les sanctions contre le régime d’Assad en Syrie.

Sanders, un sénateur indépendant, allié aux Démocrates, s’est révélé être un challenger étonnant lors des primaires démocrates face à Hillary Clinton en 2016. Il a été le premier candidat juif à être nommé par un parti. Il a suggéré qu’il pourrait de nouveau se présenter en 2020. Il est devenu le chef de file des progressistes au Sénat.

Le premier texte de loi qui sera débattu par la Chambre des Représentants, récemment remportée par les démocrates, porte sur la corruption en politique et le droit de vote.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...