Biden accusé d’avoir menti sur sa visite à la synagogue Tree of Life
Rechercher

Biden accusé d’avoir menti sur sa visite à la synagogue Tree of Life

La Maison Blanche affirme que le président faisait référence à une conversation qu'il avait eue avec le rabbin de la synagogue au lendemain du massacre

Une femme se recueille devant un mémorial pour les victimes de la fusillade mortelle dans la synagogue Tree of Life, dans le quartier Squirrel Hill de Pittsburgh, le 27 octobre. (SMIALOWSKI/AFP)
Une femme se recueille devant un mémorial pour les victimes de la fusillade mortelle dans la synagogue Tree of Life, dans le quartier Squirrel Hill de Pittsburgh, le 27 octobre. (SMIALOWSKI/AFP)

WASHINGTON (JTA) – Le président Joe Biden, s’adressant à des rabbins sur Zoom avant Rosh HaShana jeudi, a déclaré avoir visité le complexe de la synagogue Tree of Life à Pittsburgh quelque temps après le massacre de 2018. Sauf qu’il ne l’a pas fait.

Le New York Post, un média conservateur, a saisi l’occasion en titrant : « La synagogue Tree of Life conteste l’affirmation de Biden selon laquelle il s’est rendu sur place après le massacre ». L’article incluait une déclaration du directeur exécutif de la synagogue disant que Biden n’avait pas visité la synagogue.

Mais Biden n’a pas précisément déclaré avoir visité la synagogue, car il n’a jamais terminé sa phrase. Alors qu’il semblait se remémorer une visite à la synagogue, il s’est interrompu en milieu de phrase, transformant son souvenir en celui d’une simple conversation.

« Et [la haine] a été trop alimentée au cours des quatre, cinq, sept, dix dernières années, et elle s’est manifestée […] Je me souviens d’avoir passé du temps à – vous savez, d’être allé à […] la synagogue Tree of Life, d’avoir parlé avec les… – c’est juste incroyable que ces choses se produisent – se produisent en Amérique », a-t-il déclaré.

Dans une déclaration à la Jewish Telegraphic Agency, la Maison Blanche a indiqué que M. Biden faisait référence à un appel téléphonique qu’il avait passé après la fusillade à Jeffrey Myers, le rabbin de la congrégation conservatrice, l’une des trois du complexe Tree of Life.

« Il faisait référence à un appel qu’il a eu avec le rabbin de Tree of Life en 2019 », a déclaré un responsable de la Maison Blanche.

Dans une déclaration à JTA, Myers a confirmé l’appel.

« Le président Biden m’a gentiment appelé sur mon téléphone portable alors que j’étais assis à l’aéroport de Dulles en attendant un vol de retour pour Pittsburgh après avoir témoigné devant le Congrès en juillet 2019 », a-t-il déclaré. « De manière sincère, il a présenté ses condoléances et a demandé comment nous allions. »

« Nous avons parlé des défis de l’antisémitisme, et il a clairement indiqué qu’il y ferait face avec nous en tant que président », a-t-il poursuivi. « La conversation a signifié beaucoup pour moi, et je serai toujours reconnaissant pour ses mots aimables et son soutien continu à notre communauté. »

L’attentat d’octobre 2018, la pire attaque contre des Juifs dans l’histoire des États-Unis, a fait 11 morts. L’ancien président Donald Trump s’est rendu sur le site après l’attaque, mais a reçu un accueil hostile de la part de la communauté juive locale. Le tireur de Pittsburgh avait cité sur les médias sociaux une théorie du complot selon laquelle le milliardaire juif George Soros organisait une « invasion » de migrants aux États-Unis. Trump avait séparément colporté la même fausse théorie.

Le président américain Donald Trump et la Première dame Melania Trump, accompagnés par le rabbin Jeffrey Myers, placent des fleurs sur un mémorial en hommage aux victimes de la fusillade survenue à la synagogue Tree of Life de Pittsburgh, en Pennsylvanie, le 30 octobre 2019 (Crédit : Saul Loeb/AFP)

Les propos emmêlés de Joe Biden, jeudi, ont ouvert la porte aux républicains pour retourner la situation.

« Joe Biden a dit qu’il se souvenait avoir passé du temps à la synagogue Tree of Life après qu’elle a été attaquée en 2018 », a déclaré America Rising, un organisme de recherche de l’opposition républicaine. « Le président Biden ne s’est pas rendu à la synagogue. CNN vérifie les faits concernant les commentaires du président. » Le rapport de CNN ci-joint a jugé la déclaration de Biden « fausse ».

La Coalition juive républicaine, qui a fait l’objet de critiques répétées de la part des démocrates juifs pour son soutien à Trump, a également savouré le moment.

« L’ironie ultime : la personne qui a réellement rendu visite en 2018 à des membres de la communauté juive ? Son prédécesseur », a déclaré le groupe sur Twitter.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...