Israël en guerre - Jour 259

Rechercher

Biden appelle l’émir du Qatar à convaincre le Hamas d’accepter l’accord

En outre, Jake Sullivan s'est entretenu avec un haut responsable du président Recep Tayyip Erdoğan, soulignant l'urgence pour le groupe terroriste d'accepter la proposition israélienne

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

L'émir du Qatar, Tamim ben Hamad al-Thani, rencontrant le secrétaire d'État américain Antony Blinken, au palais de Lusail, à Doha, au Qatar, le 6 février 2024. (Crédit : Mark Schiefelbein/AP)
L'émir du Qatar, Tamim ben Hamad al-Thani, rencontrant le secrétaire d'État américain Antony Blinken, au palais de Lusail, à Doha, au Qatar, le 6 février 2024. (Crédit : Mark Schiefelbein/AP)

Le président américain Joe Biden a exhorté l’émir du Qatar Tamim ben Hamad al-Thani « à utiliser toutes les mesures appropriées pour obtenir l’acceptation de l’accord par le [groupe terroriste palestinien du] Hamas », a indiqué la Maison Blanche dans un compte-rendu de leur appel tenu plus tôt ce lundi.

Les deux dirigeants ont « confirmé que l’accord global de cessez-le-feu et de libération d’otages actuellement sur la table constitue une feuille de route tangible pour mettre fin à la crise à Gaza », selon la Maison Blanche.

Biden a « confirmé qu’Israël était prêt à aller de l’avant avec les conditions qui ont été proposées au Hamas » et « a souligné qu’il s’agissait de la meilleure occasion possible de parvenir à un accord et que le refus persistant du Hamas de libérer les otages ne ferait que prolonger le conflit et empêcherait la population de Gaza d’être secourue », a poursuivi le communiqué.

Le président a réaffirmé que les États-Unis, l’Égypte et le Qatar étaient déterminés à « mettre en œuvre l’intégralité de l’accord ».

Biden a déclaré que « le Hamas est désormais le seul obstacle à un cessez-le-feu complet et au soulagement de la population de Gaza », a ajouté la Maison Blanche, précisant que le président a remercié l’émir pour les efforts déployés par le Qatar en vue de parvenir à un accord.

En outre, le conseiller à la sécurité nationale des États-Unis, Jake Sullivan, s’est également entretenu lundi par téléphone avec un haut responsable du président turc Recep Tayyip Erdoğan.

Sullivan « a souligné la nécessité urgente pour le Hamas d’accepter la proposition d’Israël d’instaurer un cessez-le-feu immédiat dans le cadre d’un accord sur les otages », a déclaré la Maison Blanche dans un compte-rendu de l’appel avec Akif Cagatay Kilic.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.