Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

Biden: Netanyahu a tenu compte de ma mise en garde contre une offensive majeure à Rafah

Le président américain s'est réjoui du fait que la portée de l’intervention militaire israélienne ait été limitée

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Le président Joe Biden est accueilli par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à son arrivée à l'aéroport international Ben Gurion, le mercredi 18 octobre 2023, à Tel Aviv. (Crédit : AP Photo/Evan Vucci)
Le président Joe Biden est accueilli par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à son arrivée à l'aéroport international Ben Gurion, le mercredi 18 octobre 2023, à Tel Aviv. (Crédit : AP Photo/Evan Vucci)

Le président américain Joe Biden a déclaré jeudi que le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait écouté ses mises en garde contre une offensive militaire de grande ampleur à Rafah et revu à la baisse les projets de Tsahal de façon à mener une opération ciblée.

Lors d’une interview à ABC News, Biden a ainsi répondu à une question concernant la capacité d’écoute de Netanyahu : « Je crois qu’il m’écoute ».

« Ils allaient prévu d’intervenir dans Rafah avec force – d’envahir Rafah, prendre dans la ville, la mettre à sac, en y mettant toutes leurs forces. Mais ils ne l’ont pas fait », a dit Biden.

Lorsqu’on lui a demandé s’il pensait que Netanyahu s’en tiendrait à la proposition d’accord israélienne sur les otages, présentée la semaine dernière, Biden a répondu : « Il a dit publiquement qu’il s’y tiendrait. Nos amis européens sont de la partie. Il nous faut absolument obtenir un cessez-le-feu. »

« Israël a proposé un accord important au terme duquel, si le Hamas l’accepte… a-t-il commencé à dire, avant de s’interrompre et d’ajouter que l’offre avait le soutien d’une grande partie du monde arabe.

« Nous verrons. C’est un moment très compliqué », a conclu Biden.

La proposition prévoit une trêve de six semaines dans sa première phase, au cours de laquelle les femmes, les personnes âgées et les otages malades encore en vie seront libérés. Au cours de cette première phase, les parties doivent également discuter d’un cessez-le-feu permanent.

Une clause précise que la première phase du cessez-le-feu peut se prolonger au-delà des six semaines initialement prévues si les négociations en vue d’un cessez-le-feu permanent se poursuivent de bonne foi. Cette clause est restée vague, les médiateurs espérant qu’elle satisferait suffisamment les deux parties pour qu’elles acceptent au moins la première phase de l’accord.

Israël attend la réponse officielle du Hamas à sa dernière offre d’accord, bien que les indications du groupe terroriste suggèrent qu’il déclinera l’offre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.