Biden : « Nous pensons que nous allons gagner » la présidentielle
Rechercher

Biden : « Nous pensons que nous allons gagner » la présidentielle

"Je ne suis pas venu vous dire que nous avons gagné", a nuancé le candidat démocrate ; le républicain Trump a lancé une offensive judiciaire pour suspendre certains dépouillements

Cette combinaison d'images créée le 29 septembre 2020 montre le candidat démocrate à la présidence et ancien vice-président des États-Unis Joe Biden (à gauche) et le président des États-Unis Donald Trump s'exprimant lors du premier débat présidentiel à la Case Western Reserve University et à la Cleveland Clinic à Cleveland, Ohio, le 29 septembre 2020. (JIM WATSON et SAUL LOEB / AFP)
Cette combinaison d'images créée le 29 septembre 2020 montre le candidat démocrate à la présidence et ancien vice-président des États-Unis Joe Biden (à gauche) et le président des États-Unis Donald Trump s'exprimant lors du premier débat présidentiel à la Case Western Reserve University et à la Cleveland Clinic à Cleveland, Ohio, le 29 septembre 2020. (JIM WATSON et SAUL LOEB / AFP)

Le candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden s’est dit convaincu mercredi de remporter la présidentielle américaine face à Donald Trump, exhortant à compter « toutes les voix » tandis que le président américain s’est lui engagé dans une bataille judiciaire.

Les Américains ne seront « pas réduits au silence », a proclamé Joe Biden lors d’une déclaration dans son fief de Wilmington, dans le Delaware.

« Il est évident que nous sommes en train de gagner assez d’Etats pour remporter les 270 votes de grands électeurs », le nombre nécessaire pour être élu à la Maison Blanche dans le système américain de suffrage universel indirect, a affirmé l’ex-bras droit de Barack Obama.

« Je ne suis pas venu vous dire que nous avons gagné », a nuancé Joe Biden, 77 ans, lors de sa brève déclaration.

« Mais je suis venu vous dire que lorsque le dépouillement sera terminé, nous pensons que nous allons gagner », a-t-il ajouté, sa colistière Kamala Harris se tenant à ses côtés sur la scène, masquée.

Le candidat démocrate Joe Biden avec la sénatrice de Californie Kamala Harris à Wilmington, Delaware, le 4 novembre 2020. (Crédit : JIM WATSON / AFP)

« Toutes les voix doivent être comptées », a exhorté Joe Biden, alors que le républicain Donald Trump a lancé une offensive judiciaire, notamment pour suspendre le dépouillement en Pennsylvanie.

Une fois le résultat connu, il sera temps « de mettre les discours agressifs de la campagne derrière nous », a-t-il déclaré dans un pays profondément divisé.

« Pour avancer, nous devons arrêter de traiter nos opposants comme des ennemis. Nous ne sommes pas des ennemis », a souligné Joe Biden avant de lancer une des phrases qu’il a martelées durant des mois : « Je fais campagne en tant que démocrate mais je gouvernerai comme un président américain. »

« Il est particulièrement important à mes yeux que nous ayons remporté une majorité des (voix des) Américains », a-t-il poursuivi, même si remporter le vote populaire n’est pas gage de victoire aux Etats-Unis.

« La sénatrice Harris et moi sommes en bonne voie pour remporter plus de votes que tous les autres ‘tickets' » – le duo de candidats à la présidence et vice-présidence des Etats-Unis – « de l’histoire de ce pays », a déclaré le démocrate, alors que jamais autant d’Américains n’ont participé à l’élection présidentielle (160 millions d’électeurs, selon le US Elections Project).

La sénatrice de Californie Kamala Harris, 56 ans, est la première candidate noire et d’origine indienne à briguer la vice-présidence des Etats-Unis. Elle deviendrait la première femme vice-présidente des Etats-Unis en cas de victoire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...