Bilan des blessés pendant l’évacuation d’Amona
Rechercher

Bilan des blessés pendant l’évacuation d’Amona

Une personne a été piquée par un scorpion et une autre souffre de brûlures chimiques, mais la majorité des personnes ne sont blessées que superficiellement

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Evacuation de la synagogue de l'avant-poste illégal d'Amona, en Cisjordanie, au deuxième jour de l'opération d'évacuation, le 2 février 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Evacuation de la synagogue de l'avant-poste illégal d'Amona, en Cisjordanie, au deuxième jour de l'opération d'évacuation, le 2 février 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Au total, 57 personnes, pour la majorité des membres des forces de l’ordre, ont été légèrement blessées lors des opérations d’évacuation d’Amona hier et aujourd’hui. Ils ont été conduits dans des hôpitaux de Jérusalem, selon le Magen David Adom.

Parmi les blessés, 42 étaient des policiers et des agents de la police des frontières, et 15 étaient des manifestants.

La plupart des victimes souffraient d’hypothermie ou de légères contusions. Un agent de police a été victime de brûlures après qu’une substance chimique a atteint son visage.

Le porte-parole de l’Hôpital Hadassah a précisé que l’épaule d’un autre officier a été démise lors des affrontements avec des manifestants.

Une personne a également été piquée par un scorpion, selon le service de secours.

Vingt-sept personnes ont été emmenées à l’hôpital Hadassah sur le mont Scopus, 18 autres ont été emmenées à l’hôpital Hadassah Ein Kermem et 12 ont été emmenées à l’hôpital Shaare Zedek, selon le Magen David Adom.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...