Bill Maher défend les opérations de Tsahal à Gaza dans son talk-show sur HBO
Rechercher

Bill Maher défend les opérations de Tsahal à Gaza dans son talk-show sur HBO

L'animateur a consacré une dizaine de minutes au récent conflit et s'en est pris à des célébrités comme Bella Hadid : ""Vous ne pouvez pas étudier l'Histoire sur Instagram"

Bill Maher a consacré près de 10 minutes de son talk-show sur HBO vendredi soir à la défense d’Israël, évoquant l’histoire juive ancienne et montrant des cartes comparant l’État à ses débuts et aujourd’hui.

L’humoriste et commentateur politique américain libéral a réservé une grande partie de ses commentaires à ceux qui ont critiqué Israël avant et pendant son récent conflit militaire avec le groupe terroriste du Hamas dans la bande de Gaza.

Maher s’en est pris aux messages publiés sur les réseaux sociaux par des célébrités telles que le mannequin Bella Hadid, qui accusaient Israël de crimes de guerre.

« Vous ne pouvez pas étudier l’Histoire sur Instagram. Il n’y a tout simplement pas assez d’espace », a-t-il déclaré.

Le journaliste du New York Times Nicholas Kristof, qui participait à l’émission en tant que chroniqueur, a contré les arguments de Maher, affirmant que certaines des frappes d’Israël sur Gaza – qui ont commencé après que le Hamas a tiré des roquettes sur des villes israéliennes le 10 mai, dont Jérusalem – devraient probablement être définies en vertu du droit international comme des crimes de guerre, où l’on n’aurait pas pris suffisamment de précautions pour éviter les victimes civiles.

« La guerre est un crime », a répondu Maher, affirmant que le Hamas cache délibérément ses munitions dans des endroits qui abritent des civils.

Bill Maher arrive à la fête de Vanity Fair pour les Oscars, le 2 mars 2014, à West Hollywood, Californie. (Crédit : AFP PHOTO/ADRIAN SANCHEZ-GONZALEZ)

Maher s’est ensuite livré à une argumentation sur les faits historiques.

« Et si le Canada tirait 4 000 roquettes sur l’Amérique ? Ou le Mexique ? Ce qui est une analogie encore meilleure, car nous avons effectivement volé la terre du Mexique », a-t-il dit, comparant l’expansion américaine à la prise de contrôle de la Cisjordanie par Israël.

« Je dirais qu’Israël n’a volé la terre de personne », a déclaré Maher. « C’est une autre chose que j’ai entendue ces deux dernières semaines, des mots comme ‘occupants’ et ‘colonisateurs’ et ‘apartheid’, dont je ne pense pas que les gens comprennent l’histoire. Les Juifs sont présents dans cette région du monde depuis environ 1200 avant l’ère commune, bien avant que le premier musulman ou le premier Arabe n’ait foulé la terre. »

Il a également montré le plan de partition des Nations unies de 1947 qui, s’il n’avait pas été rejeté par les Palestiniens et leurs voisins arabes, aurait permis de créer deux États, un pour les Palestiniens et un pour les Israéliens.

Il a terminé en s’en prenant une nouvelle fois à Bella Hadid, après avoir critiqué le Hamas et sa façon de gouverner à Gaza.

« Bella Hadid et ses amies s’enfuiraient en hurlant vers Tel Aviv si elles devaient vivre un jour à Gaza », a déclaré Maher sous les applaudissements.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...