Billal, Goscinny, Mickey ou SuperMan à l’épreuve de la Shoah
Rechercher

Billal, Goscinny, Mickey ou SuperMan à l’épreuve de la Shoah

Le Mémorial de la Shoah expose des planches d'auteurs célèbres qui évoquent la Shoah à travers leurs oeuvres

Le Mémorial de la Shoah expose des planches de BD évoquant la Shoah, ici Mauss (Crédit: capture d'écran/Francetvinfo)
Le Mémorial de la Shoah expose des planches de BD évoquant la Shoah, ici Mauss (Crédit: capture d'écran/Francetvinfo)

200 documents originaux sont exposés au Mémorial de la Shoah, 200 planches de bandes-dessinées, un support insolite où l’on retrouve plus souvent que l’on imagine des évocations directes ou indirectes de la Shoah.

Le ghetto de Varsovie par Billal, le camp de Gurs dans une planche de Mickey, Mauss, bien sûr qui prend le problème de la Shoah et de la Seconde Guerre mondiale à bras le corps, mais aussi SuperMan.

Tous ont dessiné quelque chose de la Shoah.

Une jeune auteure de BD, Fanny Michaëlis est également exposée. Elle évoque sur Francetvinfo l’impulsion qui l’a poussée à dessiner : « J’ai un souvenir très important pour moi quand j’étais petite, une fois de l’avoir vu pieds nus et d’avoir vu ses pieds qui étaient très gravement abîmés parce qu’il avait été en camp ».

Anne Goscinny raconte aussi, via des planches de BD, comment son père, pourtant créateur d’Asterix et de Lucky Luke, des bandes-dessinées à l’optimisme résistant à toutes épreuves, a été très marqué par la Shoah : « Mon père était profondément, viscéralement juif, meurtri au plus profond. Ses oncles Lev, Leon et Meyer ne sont pas revenus des camps ».


Mémorial de la Shoah : le génocide juif en BD

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...