Boker veut exclure son confrère pour qui les attaques contre les soldats ne sont pas terroristes
Rechercher

Boker veut exclure son confrère pour qui les attaques contre les soldats ne sont pas terroristes

La députée du Likud déclare que les remarques de Zouheir Bahloul “placent une cible sur les soldats”, elle abandonnera sa plainte devant le comité d'éthique s’il s’excuse

Zouheir Bahloul (Crédit : Flash 90)
Zouheir Bahloul (Crédit : Flash 90)

La députée du Likud Nava Boker a demandé dimanche au comité d’éthique de la Knesset de suspendre un député arabe israélien qui a affirmé que les Palestiniens qui attaquent des soldats de forces de défense d’Israël, et pas des civils, ne devraient pas être considérés comme des terroristes.

Membre de l’Union sioniste, Zouheir Bahloul a déclenché la controverse la semaine dernière quand il a comparé les combattants palestiniens aux milices juives combattant les soldats britanniques pendant la période du Mandat.

« Bahloul a placé une cible sur tous les soldats. Aucune explication ne peut cacher le fait qu’un député de l’Union sioniste a soutenu que l’on répande le sang des soldats », a déclaré Boker pendant un entretien à la radio militaire dimanche matin.

Parlant de remarques « répréhensibles et représentant une incitation » à la violence, Boker a déclaré qu’elle retirerait sa plainte si Bahloul s’excusait.

Nava Boker, députée du Likud. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Nava Boker, députée du Likud. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Jeudi, Bahloul avait déclaré que les assaillants palestiniens qui ont poignardé un soldat israélien à Hébron le mois dernier ne devraient pas être considérés comme des terroristes parce que l’attaque était contre une cible militaire.

L’incident de Hébron a fait les gros titres internationaux et a déclenché un débat national après la diffusion d’une vidéo montrant un soldat israélien tirant à la tête sur l’un des attaquants, qui était blessé et au sol. Le tir a eu lieu plusieurs minutes après la fin de l’attaque. L’autre assaillant avait été abattu pendant l’attaque.

Le soldat, dont la publication du nom est soumise à embargo, affronte à présent des accusations d’homicide involontaire, et est détenu sur une base militaire.

Bahloul avait redoublé ses commentaires controversés samedi, déclarant que les soldats israéliens étaient « un symbole de l’occupation » pour les Palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...