Bouchris « assume l’entière responsabilité » de ses accusations de viol et d’agression sexuelle
Rechercher

Bouchris « assume l’entière responsabilité » de ses accusations de viol et d’agression sexuelle

L'ex-général de brigade est accusé de viol et d'agression sexuelle par deux de ses anciennes soldates

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, Ofek Bouchris, au centre, et le ministre de la Défense Moshe Yaalon au mont Hermon, regardant la frontière israélienne avec la Syrie, le 4 février 2015. (Crédit : Effi Sharir/Pool)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, Ofek Bouchris, au centre, et le ministre de la Défense Moshe Yaalon au mont Hermon, regardant la frontière israélienne avec la Syrie, le 4 février 2015. (Crédit : Effi Sharir/Pool)

Le brigadier général Ofek Bouchris a affirmé dans un communiqué qu’il assumait la responsabilité des faits dont certains médias l’accusent.

« Suite aux différents rapports des médias, je tiens à éclaircir que j’accepte les accusations et j’assume la responsabilité des actions mentionnées », peut-on lire.

« Je voudrais ajouter que je ne m’associe pas aux informations des médias concernant une négociation de peine évoquée par des personnes qui se disent proches de moi », poursuit-il.

Bouchris est accusé d’avoir agressé sexuellement deux officiers placés sous son commandement. La lettre est supposée s’inscrire dans le cadre d’une négociation de peine qui lui évitera la prison en l’accusant seulement de relations inappropriées.

Les médias ont indiqué que cette lettre devait inclure des excuses à l’intention des victimes, mais il semble que ça ne soit pas le cas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...