Israël en guerre - Jour 251

Rechercher

Bradley Cooper critiqué pour son « Jewface » dans le biopic sur Leonard Bernstein

L'acteur porte un faux nez dans le prochain film, qui, selon un utilisateur des réseaux sociaux, "ressemble à de la propagande nazie"

Bradley Cooper incarnant le compositeur juif Leonard Bernstein dans le film biographique "Maestro", qui sortira en 2023. (Crédit : Capture d'écran YouTube ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)
Bradley Cooper incarnant le compositeur juif Leonard Bernstein dans le film biographique "Maestro", qui sortira en 2023. (Crédit : Capture d'écran YouTube ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)

L’acteur Bradley Cooper a été accusé de « Jewface » pour avoir utilisé une prothèse nasale afin d’incarner le chef d’orchestre et compositeur juif Leonard Bernstein dans le prochain biopic intitulé « Maestro », suite à la sortie de la bande-annonce du film mardi.

Cooper, qui n’est pas juif, a été accusé sur les réseaux sociaux d’alimenter les stéréotypes antisémites en portant un nez surdimensionné qui semble plus grand que celui du vrai Bernstein.

« Tous les acteurs devraient pouvoir jouer n’importe quel rôle en usant de leur talent. Nous vivons malheureusement à une époque où les questions de représentation des ethnies et des minorités sont très sensibles et font l’objet de nombreux débats », a écrit la star juive britannique Tracy Ann Oberman dans une publication en ligne.

« Si Bradley Cooper donne son feu vert à votre film pour incarner le compositeur juif Bernstein et que vous le préférez à une star juive qui aurait tout aussi bien pu jouer le rôle, faites en sorte que le jeu de Bradley Cooper soit si extraordinaire et authentique que le personnage de Bernstein transparaisse à travers son apparence physique », a-t-elle ajouté, faisant référence au fait que l’acteur juif Jake Gyllenhaal et le réalisateur Cary Fukunaga n’ont pas réussi à obtenir les droits musicaux auprès de la succession de Bernstein pour leur version du film.

Oberman a estimé que l’utilisation de prothèses par Cooper était équivalente au blackface ou au yellowface. Elle a fait remarquer que Cillian Murphy et Tom Conti, qui ne sont pas juifs, n’ont pas eu besoin de prothèses pour incarner avec succès J. Robert Oppenheimer et Albert Einstein dans le film « Oppenheimer » de Christopher Nolan.

« Si Bradley Cooper ne peut pas le faire par la seule force de son jeu d’acteur, ne lui confiez pas le rôle – prenez un acteur juif », a-t-elle écrit. « Bradley Cooper a réussi à jouer l’homme-éléphant sans la moindre prothèse, alors il devrait être capable de jouer un homme juif sans prothèse. »

Un utilisateur des réseaux sociaux a de son côté jugé que Cooper « ressemble à de la propagande nazie ».

« Vu la ressemblance troublante, cela semble tout à fait inutile », a déclaré un autre internaute. « Le vrai Leonard Bernstein n’avait pas le nez bizarre qu’arbore Bradley Cooper dans Maestro ».

« Étant donné la ressemblance frappante, il semble tout à fait superflu d’avoir fait ce choix. Le vrai Leonard Bernstein ne possédait pas le nez comique que Bradley Cooper affiche dans ‘Maestro' », a déclaré un autre internaute.

Sarah Silverman, qui défend la représentation des juifs dans les rôles hollywoodiens, incarne Shirley Bernstein, la sœur de Leonard, dans le film.

https://twitter.com/jh_swanson/status/1691595112189407244?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1691595112189407244%7Ctwgr%5Eee6a64ce5c4286921bf065ade32a006b74979503%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.timesofisrael.com%2Fbradley-cooper-under-fire-for-jewface-in-leonard-bernstein-biopic%2F

Il y a deux ans, Sarah Silverman s’est opposée avec colère à un projet de mini-série sur la comédienne juive Joan Rivers, qui aurait mis en vedette l’actrice non juive Kathryn Hahn.

« Il existe une longue tradition de non-Juifs interprétant le rôle de Juifs, et pas seulement de personnes qui se trouvent être juives, mais de personnes dont le judaïsme est l’essence même de leur être », a souligné Silverman dans son podcast. « Et dans le cas de Joan Rivers, si le rôle est joué par un non-Juif, cela pourrait être considéré comme un ‘Jewface’ ».

« Maestro », qui sortira sur Netflix le 20 décembre, porte sur plusieurs décennies de la carrière de Bernstein et de sa vie personnelle tumultueuse. Carey Mulligan, Jeremy Strong et Maya Hawke en sont les vedettes, et Steven Spielberg en est le producteur.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.