Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

Cameron : le soutien britannique à Israël n’est « pas inconditionnel »

David Cameron a rappelé dans une tribune que l'aide était liée au respect du droit humanitaire international, mais aussi que le Hamas était une "organisation monstrueuse"

Le ministre britannique des Affaires étrangères, David Cameron, à la fin de la cérémonie annuelle du Commonwealth Day quittant l'abbaye de Westminster, à Londres, le 11 mars 2024. (Crédit : Daniel Leal/AFP)
Le ministre britannique des Affaires étrangères, David Cameron, à la fin de la cérémonie annuelle du Commonwealth Day quittant l'abbaye de Westminster, à Londres, le 11 mars 2024. (Crédit : Daniel Leal/AFP)

Le soutien de la Grande-Bretagne à Israël est lié au respect du droit international humanitaire, a écrit le ministre britannique des Affaires étrangères, David Cameron, dans une tribune publiée dans un journal, quelques jours après qu’une frappe israélienne non-intentionnelle a tué sept travailleurs humanitaires à Gaza, dont trois Britanniques.

« Notre soutien n’est pas inconditionnel », a écrit Cameron dans le Sunday Times. « Nous attendons d’une démocratie si fière et prospère qu’elle respecte le droit international humanitaire, même lorsqu’elle est mise à l’épreuve. »

Le gouvernement britannique s’est montré d’une grande fidélité à Israël depuis l’attaque brutale du Hamas contre le sud d’Israël, le 7 octobre 2023, qui a déclenché l’actuelle guerre. Mais Cameron a grandement durci le ton, ces derniers mois, face à la situation humanitaire désastreuse qui règne dans l’enclave palestinienne.

Cameron a mis en garde contre le risque d’une famine de grande ampleur, à moins qu’Israël ne laisse entrer davantage de convois d’aide. Samedi, la Grande-Bretagne a déclaré mettre à disposition des opérations humanitaires un de ses navires de guerre qui se chargera d’acheminer de l’aide internationale.

Il a également ajouté que le principal objectif du Royaume-Uni, depuis le 7 octobre, était « l’aide aux otages et à leurs proches ».

« Le fait que des innocents aient été capturés et soient actuellement détenus nous rappelle à quelle organisation monstrueuse nous avons affaire », a-t-il écrit.

La guerre à Gaza a éclaté suite au massacre perpétré par le Hamas le 7 octobre dernier, au cours duquel 3 000 terroristes ont pénétré de force en Israël par voie terrestre, aérienne et maritime, pour y tuer non moins de 1 200 personnes et faire 253 otages, dont 129 sont toujours en captivité.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.