Canada : Un article justifie l’extermination des Juifs durant la Shoah
Rechercher

Canada : Un article justifie l’extermination des Juifs durant la Shoah

Cette tribune, publiée en arabe dans un mensuel canadien, a alerté l'opinion publique

Drapeau du Canada (Crédit : Wikipédia)
Drapeau du Canada (Crédit : Wikipédia)

La communauté juive canadienne s’est indignée suite à la publication d’un article remettant en cause la Shoah dans un mensuel publié en langue arabe.

Cet article était intitulé « La question que tout le monde se pose : pourquoi Hitler a-t-il exterminé les Juifs ? », rapporte le site radio Canada.

Al Saraha dans son édition de juin-juillet a été publié dans la municipalité ontarienne de London où de nombreux citoyens ont pu avoir accès au contenu haineux de cette tribune.

Dans cet article, son auteur soutient que le nombre de victimes de la Shoah serait de 600 000 tout au plus et ne s’élèverait donc pas à 6 millions de victimes. Il sous-entend également que le traitement inhumain subit pas les juifs pendant la Seconde Guerre mondiale était, d’une certaine manière, justifié.

Il explique que les juifs étaient à l’origine de la crise économique de l’Allemagne dans les années 20 et que les juifs promouvaient « tous les types de déviances sexuelles ».

L’article était issu d’un quotidien égyptien al-Masry al-Youm connu pour son antisémitisme, rapporte le National Post.

Abdul Hadi Shala, l’éditeur du magazine, a expliqué qu’il ne partageait pas les opinions de cet article mais ne s’était pas rendu compte que le contenu poserait problème.

« Les opinions exprimées ici ne sont que celles de l’auteur, pas les miennes », s’est-il justifié.

De son côté Michael Mostyn, président de l’association B’nai Brith Canada s’est dit scandalisé par la publication d’une telle tribune et a souligné l’inutilité de l’intervention de son éditeur. « Que ce soit ou non les convictions de l’éditeur, ce n’est pas le problème. Elles ont été relayées aux gens d’une communauté dans le but de les informer. Cet article explique pourquoi les Juifs devraient être tués. »

Le B’nai Brith a alerté la Première ministre Kathleen Wynne et la police qui a ouvert une enquête. La tenue de tels propos pourrait constituer un délit.

C’est un membre de la communauté arabe du Canada qui a informé le B’nai B’rith de la parution de cet article.

« Les propos de ce genre pleins de haine, de préjugés et de mensonge n’ont aucune place dans notre société, » s’est révoltée la députée de London-Centre-Nord, Deb Matthews.

Le Parti libéral, dont Deb Matthews est issue, a déclaré qu’il ne fera plus de publicité dans le mensuel. D’autre part, le lien vers le journal qui existait à partir du portail d’immigration de la ville de London a également été retiré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...