Israël en guerre - Jour 144

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Capitaine Or Moses, 22 ans : a aidé à repousser les terroristes sur la base de Zikim

Tuée par des terroristes du Hamas qui avaient envahi la base d'entraînement de Tsahal à Zikim le 7 octobre dernier

Tuée par des terroristes du Hamas qui avaient envahi la base d'entraînement de Tsahal à Zikim le 7 octobre dernier
Tuée par des terroristes du Hamas qui avaient envahi la base d'entraînement de Tsahal à Zikim le 7 octobre dernier

Or Moses, capitaine de 22 ans, originaire d’Ashdod, commandante du Front intérieur, a été tuée en combattant les terroristes du Hamas sur la base de Zikim, près de Gaza, le 7 octobre.

Ses amis et sa famille racontent comment Or Moses, vice-commandante d’un bataillon de recherche et de sauvetage, a été l’une des personnes de la base qui sont allées protéger les nouvelles recrues, engagées pour la plupart depuis quelques mois seulement, contre les terroristes qui tentaient de s’infiltrer dans la base.

Elle laisse derrière elle ses parents, Yochi et Yisrael, et deux jeunes frères et sœurs.

« Depuis la cinquième, elle savait qu’elle voulait être combattante et que son service au sein de Tsahal ait un sens, c’était clair pour elle », a raconté sa mère, Yochi, au site d’information Mako.

Selon divers articles et reportages, 14 commandants de la base sont intervenus pour tenter de repousser l’invasion terroriste, et sept d’entre eux ont été tués au cours de la bataille. Mais ils ont réussi à empêcher les terroristes d’envahir la base, sauvant ainsi les 90 nouvelles recrues qui s’y trouvaient.

« Tous les officiers supérieurs se tenaient aux avant-postes à la place des recrues, leur disant d’entrer dans les abris et de ne pas en sortir », explique Yochi. « Ses recrues étaient ce qu’il y avait de plus important pour elle. Elle s’est battue et les a défendus jusqu’à son dernier souffle. »

Yochi a décrit Or comme « une fille intelligente qui excellait dans tout ce qu’elle faisait, qui était aimée de tous et qui laissait sa marque partout où elle allait. Or voulait visiter le Japon et découvrir le monde, étudier la médecine et continuer à sauver des vies ».

Son père Yisrael confie qu’Or ressemblait à son nom, qui signifie « lumière » en hébreu. « C’était une héroïne. Elle ne manquait rien dans la vie, elle voulait tout faire. Je ne suis pas surpris qu’elle se soit précipitée » aux premières lignes du front.

Sa sœur, Stav Moses, a écrit un hommage à sa grande sœur sur Instagram.

« Mon Ori, ma grande sœur, que dire d’une sœur aussi parfaite que toi ? Notre lumière, tu étais tout pour nous (…) merci pour tout. Merci pour le privilège de pouvoir dire que tu es ma sœur. Tu as été un modèle incroyable pour moi et j’ai toujours aspiré et je continuerai à m’efforcer d’être comme toi. »

« Chaque fois qu’il y avait de la musique, tu te mettais immédiatement à danser, et tu nous faisais un spectacle dans le salon comme si tu étais une grande star, mais ta voix se brisait continuellement », se souvient Stav.

« Ma Or, tu as toujours aimé l’armée et tu as toujours aimé ce qu’elle faisait pour notre pays ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.