Caricature : le New York Times va sanctionner le responsable de la publication
Rechercher

Caricature : le New York Times va sanctionner le responsable de la publication

Dans une note interne envoyée au personnel, la responsable de publication A.G. Sulzberger a dit vouloir mettre à jour la "formation pour lutter contre les préjugés inconscients"

Une caricature du Premier ministre Benjamin Netanyahu et du président américain Donald Trump publiée dans l'édition internationale du "New York Times" du 25 avril 2019, dont le journal a reconnu plus tard qu'elle "reprenait des tropes antisémites". (Autorisation)
Une caricature du Premier ministre Benjamin Netanyahu et du président américain Donald Trump publiée dans l'édition internationale du "New York Times" du 25 avril 2019, dont le journal a reconnu plus tard qu'elle "reprenait des tropes antisémites". (Autorisation)

WASHINGTON (JTA) — Le New York Times prend des mesures disciplinaires contre le rédacteur en chef ayant donné le feu vert à la parution d’une caricature antisémite.

« Nous prenons des mesures disciplinaires contre le rédacteur en chef qui a choisi de publier la caricature », a déclaré la responsable de la publication A.G. Sulzberger dans un message envoyé au personnel, selon des journalistes de CNN qui en ont publié des extraits mercredi sur Twitter.

« Nous mettons à jour notre formation pour lutter contre les préjugés inconscients » pour y inclure « une focalisation directe sur l’antisémitisme », a déclaré le journal.

La caricature, apparue jeudi dernier dans la rubrique Opinions de l’édition internationale du quotidien, représentait le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu sous la forme d’un chien d’aveugle portant une étoile de David en guise de collier et conduisant le président Donald Trump coiffé d’une kippa.

Le journal s’est ensuite excusé mardi. Le comité de rédaction du New York Times a déclaré dans une tribune que sa publication « d’une caricature politique effarante » était « la preuve d’un profond danger – pas seulement de l’antisémitisme, mais aussi de la torpeur suscitée par sa progression ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...