Carter: Trump mériterait le Nobel de la paix en cas d’accord avec Pyongyang
Rechercher

Carter: Trump mériterait le Nobel de la paix en cas d’accord avec Pyongyang

L'ancien président, âgé de 93 ans, a déclaré que Trump a également "porté un sérieux coup à la paix" au Moyen-Orient en transférant l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem

Jimmy Carter, 39e président des Etats-Unis (1971 - 1975). (Crédit : Yoav Ari Dudkevitch/Flash90)
Jimmy Carter, 39e président des Etats-Unis (1971 - 1975). (Crédit : Yoav Ari Dudkevitch/Flash90)

Donald Trump devrait faire partie des candidats au prix Nobel de la paix s’il parvient à un accord nucléaire avec la Corée du Nord, a estimé l’ancien président américain Jimmy Carter au magazine Politico, dans une interview diffusée mardi.

« Si le président Trump réussit à avoir un accord de paix acceptable par les deux parties sur la Corée du Nord, je pense tout à fait que (sa candidature) devrait être étudiée pour le prix Nobel de la paix », a-t-il dit lors de cet entretien audio réalisé samedi.

Ce serait « un succès mérité et historique qu’aucun président n’avait été capable de faire », a ajouté Carter, lui-même lauréat du Nobel en 2002 pour avoir scellé les accords de paix de Camp David entre l’Egypte et Israël en 1978.

Prime Minister Menachem Begin (L) with President Jimmy Carter (C) and President Anwar Sadat of Egypt at Camp David in September 1978. (photo credit: CC BY-SA Jeff Kubina, Flickr)
Le Premier ministre Menachem Begin (à gauche) avec le président américain Jimmy Carter (au centre) et le président égyptien Anwar Sadat à Camp David en septembre 1978. (Crédit : CC BY-SA Jeff Kubina/Flickr)

Après des décennies de tensions et de sanctions économiques sévères qui ont étranglé la Corée du Nord, Washington et Pyongyang pourraient parvenir à un accord sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne lors d’un sommet historique entre Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, le 12 juin à Singapour.

Mais le président américain a évoqué mardi un éventuel report du sommet, après les menaces de Pyongyang de remettre en cause ce tête-à-tête, tout en se disant convaincu que Kim était « sérieux » dans sa volonté de dénucléariser son pays.

Un accord pourrait être conclu avec les Nord-Coréens « si le prochain médiateur ou négociateur – peut-être le président Trump, j’espère – les rassure en leur disant que nous allons abandonner (…) les menaces d’une attaque et lever l’embargo », a expliqué Jimmy Carter.

« Ce ne serait vraiment pas cher payé pour qu’ils abandonnent leur arsenal nucléaire », a-t-il estimé.

Carter, âgé de 93 ans, a toutefois critiqué le manque de stature présidentielle de Donald Trump.

« Le président devrait dire la vérité. Il devrait être pour la paix. Il devrait considérer chaque personne sur un pied d’égalité. L’égalité, la paix et la vérité, et j’ajouterais la justice fondamentale, sont quelques une des valeurs morales que chacun devrait avoir », a-t-il ajouté.

Trump a également « porté un sérieux coup à la paix » au Moyen-Orient en transférant l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem, au mépris du consensus international, selon le 39e président des Etats-Unis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...