Ce jour où Ali G. s’est assis pour une interview avec Donald Trump
Rechercher
Accueil glacial

Ce jour où Ali G. s’est assis pour une interview avec Donald Trump

Après qu’un entretien caractéristique réalisé 13 ans plus tôt a refait surface, le comédien Sacha Baron Cohen affirme qu'il a été la première personne à réaliser que Trump 'était un con'

Ali G. (Sacha Baron Cohen), à droite, en train d'interviewer Donald Trump (Crédit : capture d'écran YouTube)
Ali G. (Sacha Baron Cohen), à droite, en train d'interviewer Donald Trump (Crédit : capture d'écran YouTube)

Le public du nouveau film de l’humoriste Sacha Baron Cohen, « Grimsby – Agent trop spécial », pourrait penser que c’est la première fois qu’il pointe son fusil parodique sur Donald Trump. Mais une recherche rapide dans les archives de YouTube prouve qu’il avait pris Donald comme objectif bien avant.

L’histoire de « Grimsby – Agent trop spécial », une comédie d’espionnage dans laquelle le chaos s’installe après qu’un idiot supporter hooligan de foot renoue avec son frère, perdu de vue depuis longtemps et devenu assassin pour le MI6. Le film met également en scène Donald Trump, qui contracte le VIH.

Baron Cohen, qui a écrit et joué dans le film, a signalé à plusieurs reprises au cours des interviews promotionnelles que le public dans le monde entier s’était levé et avait applaudi la scène dans laquelle cela se produit. Oui, cela est exact : Les gens ont littéralement et à plusieurs reprises donné à ce rebondissement une standing-ovation.

Plus tôt cette semaine, James Corden a accueilli Baron Cohen dans l’émission « Late Late Show » et a évoqué l’interview par l’acteur de Trump, il y a 13 ans. (Ce n’est pas exactement Baron Cohen qui a mené l’interview, mais plutôt son alter ego, Ali G., son personnage satirique d’aspirant rappeur.)

« Comment ça s’est passé ? » a demandé Corden à Baron Cohen alors qu’il tenait une photo de l’interview du Da Ali G. Show.

« Eh bien, je suis la première personne à s’être rendue compte que c’était un con », a répondu le comédien.

L’interview faisait partie d’un épisode dans lequel Ali G. essayait de lancer un business de « gant pour crème glacée ». Dans sa tentative de faire décoller l’entreprise fictive, il a demandé l’avis d’un certain nombre de barons des affaires.

La concept du « Da Ali G. Show » était que les gens célèbres invités pour des interviews ne savaient pas à l’avance que Ali G. n’était pas une personne réelle. Dans certains cas, les personnes interrogées ont très vite compris, et dans d’autres ils sont restés désemparés durant la majeure partie voire même la totalité de la conversation.

Il semble que cela n’a pas pris longtemps à Trump pour comprendre qu’il était peu probable que Ali G. était un véritable homme d’affaires, mais il n’est pas tout à fait sûr qu’il ait compris l’intégralité de la ruse.

Dans tous les cas, Trump a bien perdu patience lorsqu’il a entendu le projet d’Ali G. pour fabriquer et commercialiser un gant spécialisé qui non seulement empêcherait la crème glacée de fondre sur votre main et de la rendre collante, mais aussi garderait vos doigts au chaud pendant que vous mangez des choses froides.

Baron Cohen prétend que Trump est resté devant la caméra pendant sept minutes avant de déguerpir.

« C’est long pour une interview Ali G.? » a demandé Corden.

« Oui, c’est plutôt très long », a confirmé Baron Cohen.

(Soit la bande de l’interview a été fortement modifiée, soit la mémoire de Baron Cohen est défectueuse, parce que le clip de l’interview disponible sur YouTube ne dure qu’une minute.)

Dans les années qui ont suivi, les choses ont bien changé autour de l’ancienne star de la télé-réalité et milliardaire qui, au lieu d’investir dans le « gant pour crème glacée », s’est lancé dans la politique – pour des résultats explosifs. Restez à l’écoute pour davantage de singeries avec le candidat républicain à la présidentielle.

https://youtu.be/aUTnu1MaeX0

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...