Ce que l’on sait sur « Borat » 2
Rechercher

Ce que l’on sait sur « Borat » 2

De plus en plus de films se tournent aux États-Unis ces derniers mois ; Sacha Baron Cohen aurait fait des projections tests avec quelques initiés

Sacha Baron Cohen en Borat (CC BY-SA the_defiance, Flickr)
Sacha Baron Cohen en Borat (CC BY-SA the_defiance, Flickr)

Sacha Baron Cohen a été très occupé pendant la pandémie de coronavirus puisqu’il a tourné la suite de son carton de 2006, « Borat », selon de nombreux médias.

Le site de cinéma Collider a signalé au début du mois que le comédien juif avait tourné le film au cours des derniers mois et avait déjà présenté une version test du film à plusieurs responsables du secteur.

L’article comprenait une vidéo, qui aurait été réalisée à Los Angeles en août, de l’acteur dans le rôle de « Borat » tournant une scène pour le nouveau film.

L’ancien maire de New York Rudy Giuliani a dit avoir appelé la police en juillet après que Sacha Baron Cohen est entré dans son bureau vêtu d’un bikini pour une interview.

Et le Guardian a rapporté lundi qu’un nom pour le film avait récemment été enregistré auprès de la Writers Guild of America ces derniers jours : « Borat : Gift of Pornographic Monkey to Vice Premiere Mikhael Pence to Make Benefit Recently Diminished Nation of Kazakhstan ».

Le film porterait, entre autres, sur la pandémie de COVID-19, le président américain Donald Trump et ses partisans.

Sacha Baron Cohen aurait été contraint de se déguiser de différentes manières lors de ses interactions avec les gens pendant le tournage, car son personnage est devenu trop connu suite au succès du premier film.

Le premier volet, officiellement intitulé « Borat, leçons culturelles sur l’Amérique au profit de la glorieuse nation Kazakhstan », présentait l’acteur sous les traits d’un reporter kazakh absurde, antisémite, misogyne et généralement offensant, interagissant avec des Américains qui ne savaient pas que le personnage était une imposture.

Il a été particulièrement remarqué pour avoir contribué à exposer le racisme et les préjugés des personnes interrogées, qui baissaient leur garde lorsqu’ils parlaient au supposé Kazakh.

En 2007, le comédien avait déclaré qu’il mettrait le personnage à la retraite, car le personnage était désormais reconnaissable.

« Le problème avec le succès, bien qu’il soit fantastique, est que chaque nouvelle personne qui voit le film Borat est une personne de moins que je ‘peux avoir’ avec Borat », avait-il expliqué à l’époque.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...