Chicago: du vandalisme devant une synagogue n’est pas un crime de haine – police
Rechercher

Chicago: du vandalisme devant une synagogue n’est pas un crime de haine – police

Un suspect a été arrêté pour avoir brisé les vitres de deux voitures devant une synagogue, au moment où se déroulait une tentative d'incendie contre une autre synagogue

Illustration : la police et le rabbin David Wolkenfeld enquêtent sur un possible incendie criminel devant la synagogue Anshei Sholom B'nei à Chicago, le 19 mai 2019. (Capture d'écran: Fox32 Chicago)
Illustration : la police et le rabbin David Wolkenfeld enquêtent sur un possible incendie criminel devant la synagogue Anshei Sholom B'nei à Chicago, le 19 mai 2019. (Capture d'écran: Fox32 Chicago)

JTA — La police de Chicago a estimé que l’homme qui a brisé les vitres de deux voitures à l’extérieur d’une synagogue de la ville n’a pas commis de crime de haine.

Un suspect a été arrêté pour un acte de vandalisme cette semaine à West Rogers Park, un quartier qui compte une importante population juive.

Il faisait partie des 14 incidents similaires survenus dans le quartier au cours du mois de mai.

La police a appréhendé le suspect après l’avoir trouvé en train de casser des vitres, a déclaré Alderman Debra Silverstein dans une annonce mercredi.

« Comme on pouvait le soupçonner, le vandalisme ne semble pas avoir été un crime motivé par la haine », indique le communiqué.

L’acte de vandalisme s’est produit à peu près au même moment qu’une tentative d’incendie criminel contre une synagogue dans un autre quartier de Chicago.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...