Chiffres de l’alyah 2018 : Russie en hausse, France et USA en baisse
Rechercher

Chiffres de l’alyah 2018 : Russie en hausse, France et USA en baisse

Le Bureau central des statistiques indique que 28 099 nouveaux immigrants sont arrivés dans l'État juif, dont plus des deux tiers en provenance des pays de l'ex-Union soviétique

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Nouveaux immigrants arrivant en Israël et descendant de l'avion à l'aéroport Ben Gurion. (Avec l'aimable autorisation de Nefesh B'Nefesh/via JTA)
Nouveaux immigrants arrivant en Israël et descendant de l'avion à l'aéroport Ben Gurion. (Avec l'aimable autorisation de Nefesh B'Nefesh/via JTA)

Plus de 28 000 nouveaux immigrants sont arrivés en Israël en 2018, dont plus des deux tiers en provenance des pays de l’ex-Union soviétique, selon les chiffres publiés mardi par le Bureau central des statistiques.

En plus de ceux qui sont nouveaux arrivants au pays, il y a aussi 3 502 « citoyens de retour », ce qui représente un total de 31 601 immigrants en 2018.

Les chiffres montrent une tendance continue de progression de l’immigration annuelle dans le pays, bien que l’immigration en provenance de France – qui a culminé en 2015 – continue à diminuer.

Dans l’ensemble, il y a eu une augmentation de 6,6 % du nombre de nouveaux immigrants en Israël en provenance du monde entier par rapport à 2017, où 26 357 sont arrivés. En 2016, ce nombre s’élevait à 25 977.

Les chiffres les plus élevés proviennent de Russie – 10 460, soit 37,7 % du total des arrivées – un bond de 46,6 % par rapport à 2017, où 7 135 personnes sont arrivées.

Les États-Unis sont la deuxième source en importance de nouveaux immigrants avec 2 496, bien que ce chiffre représente une baisse de 2,8 % par rapport à 2017.

La France arrive en troisième position avec 2 415 personnes, en baisse de 23,5 % par rapport à 2017 où 3 424 nouveaux immigrants étaient arrivés.

Selon le BCS, le grand nombre d’immigrants venus de Russie au cours des dernières années est probablement le résultat de la crise financière dans le pays qui, dit-il, a commencé à se faire sentir plus vivement après 2013.

Au total, en 2018, 18 786 immigrants sont arrivés en Israël en provenance des pays de l’ex-Union soviétique, ce qui représente 67,7 % du total.

Les 21 707 immigrants européens représentent 78,2 % du total et sont en hausse de 9 % par rapport à l’année précédente. Les États-Unis ne représentent que 9 % des nouveaux arrivants et la France 8,7 %.

La plupart des nouveaux immigrants se sont installés dans les grandes villes, 11,1 % s’installant à Tel Aviv, 9,5 % à Jérusalem, 8,5 % à Netanya et 7,9 % à Haïfa.

Depuis la création de l’État juif en 1948, quelque 3,3 millions d’immigrants sont arrivés, selon le BCS.

L’Agence juive a déclaré que l’immigration française a augmenté de façon spectaculaire en 2014-2015 en raison d’un ensemble de facteurs, dont la crainte des attaques antisémites, la stagnation économique en France et l’attachement de ses membres à Israël.

JTA a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...