Choléra au Cameroun : Israël offre des machines pour purifier l’eau
Rechercher

Choléra au Cameroun : Israël offre des machines pour purifier l’eau

Une épidémie sévit dans le nord du pays africain depuis mi-juillet

Ran Gidor,alors ambassadeur israélien au Cameroun ( g.) à Douala capitale économique du pays (Crédit: ambassade israélienne au Cameroun)
Ran Gidor,alors ambassadeur israélien au Cameroun ( g.) à Douala capitale économique du pays (Crédit: ambassade israélienne au Cameroun)

Simon Siroussi, chargé d’affaires à l’ambassade d’Israël au Cameroun a remis aux autorités sanitaires camerounaises « une dizaine de machines conçues par une entreprise israélienne et qui permettent de rendre potable une eau souillée, » rapporte le site ActuCameroun.

Au nom de l’ambassadeur Ran Gidor, le chargé d’affaires a indiqué que ce don est une contribution d’Israël « dans la lutte contre l’épidémie de choléra qui sévit dans la région du Nord » mais aussi qu’il « s’inscrit dans le cadre de la longue et bonne coopération qui existe entre les deux pays ».

Le choléra est réapparu depuis le mois de mai 2018 au Cameroun expliquait le ministère de la Santé Andre Mama Fouda le 15 juillet dernier à l’AFP.

A cette date une cinquantaine de personnes avaient été touchées.

Deux cas ont été recensés dans la capitale Yaounde.

Le choléra est une bactérie qui se transmet par la nourriture ou l’eau contaminée.

Le Cameroun a renoué avec Israël dès les années 1980, « bien avant les autres pays membres de l’Union africaine (UA), qui avaient tous rompu en 1973 après la guerre du Kippour » rappelle RFI.

Si la coopération israélo-camerounaise s’est déjà concrétisée autour de la technologie du goutte-à-goutte pour économiser l’eau, les deux pays ont aussi conclu des accords sur le plan sécuritaire. A ce jour, le savoir-faire israélien en termes de sécurité a profité à certains membres de la garde présidentielle camerounaise.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...