« Christ né de Marie » : Première preuve du christianisme primitif en Galilée
Rechercher
Archéologie

« Christ né de Marie » : Première preuve du christianisme primitif en Galilée

Une inscription grecque prouve l'existence d'une église byzantine du Ve siècle inconnue; la découverte "boucle la boucle" du village chrétien de Taibe, dans la vallée de la Jezreel

Amanda Borschel-Dan édite la rubrique « Le Monde Juif »

  • Une inscription grecque de la fin du 5e siècle de notre ère, "Christ fils de Marie", a récemment été trouvée dans le village d'et-Taiyiba (Taibe) dans la vallée de la Jezreel. (Tzachi Lang/Israel Antiquities Authority)
    Une inscription grecque de la fin du 5e siècle de notre ère, "Christ fils de Marie", a récemment été trouvée dans le village d'et-Taiyiba (Taibe) dans la vallée de la Jezreel. (Tzachi Lang/Israel Antiquities Authority)
  • Un bâtiment de la période islamique dans lequel une inscription grecque de la fin du 5e siècle de notre ère, "Christ né de Marie", a été trouvée en usage secondaire, découvert lors de fouilles dans le village de et-Taiyiba (Taybeh) dans la vallée de la Jezréel. (Tzachi Lang/Israel Antiquities Authority)
    Un bâtiment de la période islamique dans lequel une inscription grecque de la fin du 5e siècle de notre ère, "Christ né de Marie", a été trouvée en usage secondaire, découvert lors de fouilles dans le village de et-Taiyiba (Taybeh) dans la vallée de la Jezréel. (Tzachi Lang/Israel Antiquities Authority)
  • Les étudiants du programme préparatoire pré-militaire de Hanaton travaillent sur la fouille d'un bâtiment de la période islamique dans lequel une inscription grecque de la fin du 5e siècle de notre ère, "Christ né de Marie", a été trouvée en usage secondaire, dans le village de et-Taiyiba (Taybeh) dans la vallée de la Jezreel. (Einat Ambar-Armon/Israel Antiquities Authority)
    Les étudiants du programme préparatoire pré-militaire de Hanaton travaillent sur la fouille d'un bâtiment de la période islamique dans lequel une inscription grecque de la fin du 5e siècle de notre ère, "Christ né de Marie", a été trouvée en usage secondaire, dans le village de et-Taiyiba (Taybeh) dans la vallée de la Jezreel. (Einat Ambar-Armon/Israel Antiquities Authority)
  • Travaux de fouille d'un bâtiment de la période islamique dans lequel une inscription grecque de la fin du 5e siècle de notre ère, "Christ né de Marie", a été trouvée en usage secondaire, découvert dans les fouilles du village d'et-Taiyiba (Taybeh) dans la vallée de la Jezréel. (Einat Ambar-Armon/Israel Antiquities Authority)
    Travaux de fouille d'un bâtiment de la période islamique dans lequel une inscription grecque de la fin du 5e siècle de notre ère, "Christ né de Marie", a été trouvée en usage secondaire, découvert dans les fouilles du village d'et-Taiyiba (Taybeh) dans la vallée de la Jezréel. (Einat Ambar-Armon/Israel Antiquities Authority)

Avec les mots « Christ né de Marie », les archéologues ont découvert les premières preuves d’un peuplement chrétien datant d’il y a 1 500 ans dans ce qui est aujourd’hui l’emplacement d’un petit village arabe près de Nazareth.

Selon les chercheurs de l’Autorité des antiquités d’Israël, [IAA] une inscription grecque récemment découverte, dédiée au Messie chrétien, avait été placée à l’origine à l’entrée d’une église du Ve siècle, inconnue jusqu’alors. La pierre gravée a été récemment découverte en tant qu’utilisation secondaire dans un mur de la structure de la fin de l’ère byzantine lors de fouilles à Taibe, situé dans la vallée de Jezreel au nord d’Israël.

Selon le texte, l’église a été fondée sous les auspices du célèbre archevêque régional de Beit Shean, Théodose, à la fin du Ve siècle, dont le nom dans le texte partiellement détruit a fourni aux archéologues une datation sûre.

« L’importance de l’inscription est que jusqu’à présent nous ne savions pas avec certitude qu’il y avait des églises de cette période dans cette région », a déclaré l’archéologue Walid Atrash de l’Autorité des antiquités d’Israël au Times of Israel. D’autres vestiges de cette période ont été découverts dans la ville voisine de Tamra et un monastère a récemment été découvert par Nurit Feig et Moti Aviam de l’IAA du Kinneret College dans la ville voisine de Kfar Kama.

Des ruines d’une église de la période des Croisades ont été découvertes à Taibe, dit Atrash, mais jusqu’à présent, nous n’avions aucune preuve d’une présence chrétienne de l’époque byzantine antérieure. Bien que le lieu ne soit pas mentionné dans le Nouveau Testament, la découverte d’une église de l’époque byzantine construite ici n’est « pas surprenante », a déclaré Atrash.

La nouvelle inscription a « bouclé la boucle, et maintenant nous savons qu’il y avait des chrétiens dans cette région à cette époque », a-t-il déclaré.

Travaux de fouille d’un bâtiment de la période islamique dans lequel une inscription grecque de la fin du 5e siècle de notre ère, « Christ né de Marie », a été trouvée en usage secondaire, découvert dans les fouilles du village d’et-Taiyiba (Taybeh) dans la vallée de la Jezréel. (Einat Ambar-Armon/Israel Antiquities Authority)

L’inscription a été découverte lors d’une utilisation secondaire comme élément de mur dans un bâtiment de deux pièces orné qui a été construit à la fin de l’ère byzantine, lorsque les chrétiens et les juifs résidaient en Galilée. Les archéologues pensent que le bâtiment a été utilisé jusqu’au début de la période musulmane. On ne sait pas, dit Atrash, si ce sont des chrétiens ou des juifs qui l’ont construit au départ.

Selon Leah DiSegni, chercheuse à l’Institut d’archéologie de l’Université hébraïque de Jérusalem, le texte grec de sept lignes inscrit sur la pierre, partiellement détruit, était une inscription dédicatoire qui avait été gravée à l’origine lors du coulage des fondations de l’église présumée. Selon Mme DiSegni, elle se lit comme suit « Le Christ est né de Marie. Cette œuvre du très pieux et très croyant évêque [Théodose] et du misérable Th[omas] a été construite à partir du fondement – -. Quiconque entre doit prier pour eux ».

Un bâtiment de la période islamique dans lequel une inscription grecque de la fin du 5e siècle de notre ère, « Christ né de Marie », a été trouvée en usage secondaire, découvert lors de fouilles dans le village de et-Taiyiba (Taybeh) dans la vallée de la Jezréel. (Tzachi Lang/Israel Antiquities Authority)

Selon DiSegni, l’expression « Christ né de Marie » sert de porte-bonheur pour éloigner le mauvais œil.

Il y a une grande zone circulaire vide qui interrompt le texte, dont Atrash a dit un jour qu’il contenait une grande croix. Atrash pense que l’une des explications du retrait du crucifix est que la croix a été intentionnellement détruite – par des chrétiens ou des juifs qui vivaient dans la région – avant que la pierre ne soit recyclée dans le mur du bâtiment suivant. L’inscription, dit-il, était tournée vers l’intérieur du mur et n’aurait pas été visible. Le bâtiment a été construit avant l’avènement de l’islam, mais était encore utilisé pendant la période musulmane.

Les étudiants du programme préparatoire pré-militaire de Hanaton travaillent sur la fouille d’un bâtiment de la période islamique dans lequel une inscription grecque de la fin du 5e siècle de notre ère, « Christ né de Marie », a été trouvée en usage secondaire, dans le village de et-Taiyiba (Taybeh) dans la vallée de la Jezreel. (Einat Ambar-Armon/Israel Antiquities Authority)

Selon M. Atrash, une autre explication au retrait de la croix est que l’église originale, tombée en désuétude à la fin de l’empire byzantin, a été détruite lors de l’un des nombreux tremblements de terre qui ont frappé la région à cette époque. La pierre a peut-être été endommagée puis réutilisée par les chrétiens ou les juifs qui ont construit la structure suivante de deux pièces, ornée d’un sol en mosaïque géométrique, qui a été récemment fouillée par un groupe d’étudiants, de bénévoles et de travailleurs de la communauté locale.

La mention de Théodose dans l’inscription, dit Atrash, et son emplacement présumé à l’entrée donnent des indices qu’il a été utilisé dans une église, plutôt que dans un monastère, dans la mesure où il accueille clairement les paroissiens aux portes de l’église, plutôt que de servir une communauté monastique fermée. Dans le communiqué de presse de l’IAA, DiSegni a noté : « L’inscription salue ceux qui entrent et les bénit. Il est donc clair que le bâtiment est une église, et non un monastère : Les églises saluent les croyants à leur entrée, alors que les monastères ont tendance à ne pas le faire ».

Atrash a également expliqué que Théodose a encouragé la construction d’églises dans sa région et la mention de son nom ici indique un don financier de son siège à Beit Shean, le centre de la vie religieuse et la capitale de Palaestina Secunda, une province byzantine de 390 de notre ère jusqu’à l’invasion musulmane d’environ 636 de notre ère.

Une inscription grecque de la fin du 5e siècle de notre ère, « Christ fils de Marie », a récemment été trouvée dans le village d’et-Taiyiba (Taibe) dans la vallée de la Jezreel. (Tzachi Lang/Israel Antiquities Authority)

L’inscription et le bâtiment de deux pièces ont été découverts lors de fouilles de sauvetage dirigées par Tzachi Lang et Kojan Haku de l’IAA avant la construction d’une route à l’intérieur du petit village actuel de Taibe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...