Chypre : Extradition prévue d’un membre présumé du Hezbollah aux Etats-Unis
Rechercher

Chypre : Extradition prévue d’un membre présumé du Hezbollah aux Etats-Unis

Le suspect est recherché par les autorités de Floride pour des faits présumés de blanchiment d'argent pour le groupe terroriste du Hezbollah

Des partisans du Hezbollah participent à une procession le dixième jour de Muharram qui marque le jour de l'Achoura, le 10 septembre 2019 à Baalbek, au Liban. (Stringer/AFP)
Des partisans du Hezbollah participent à une procession le dixième jour de Muharram qui marque le jour de l'Achoura, le 10 septembre 2019 à Baalbek, au Liban. (Stringer/AFP)

La Cour suprême de Chypre a validé vendredi l’ordre d’extradition d’un membre présumé du mouvement terroriste libanais Hezbollah aux Etats-Unis où il doit comparaitre en justice pour une affaire de blanchiment d’argent, a rapporté l’agence de presse officielle chypriote.

La Cour suprême a rejeté l’appel contre une précédente décision de justice en septembre 2019 d’extrader le suspect, connu seulement sous le surnom de Diab, selon l’agence de presse.

Le suspect est recherché par les autorités de Floride, dans le sud-est des Etats-Unis, pour des faits présumés de blanchiment d’argent remontant à octobre 2016.

Selon les documents d’extradition, l’homme fait face à plusieurs chefs d’accusation de blanchiment d’argent et de complot en vue de blanchir de l’argent pour un montant de plus de 100 000 dollars (environ 90 000 euros).

La Cour a indiqué que le suspect, en tant que membre du Hezbollah – mouvement chiite libanais, considéré par les Etats-Unis comme une organisation terroriste -, a conspiré avec des individus en 2014 pour blanchir de l’argent provenant du trafic de drogue. 

Diab a été arrêté en mars 2019 à l’aéroport de Larnaca, à Chypre, lors d’un voyage depuis le Liban.

La police l’a appréhendé après avoir découvert l’existence d’un mandat d’arrêt américain à son encontre.

La Cour suprême a ordonné que le suspect reste en détention jusqu’à son extradition par le ministère de la Justice.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...