Israël en guerre - Jour 148

Rechercher

Chypre: Manifestation contre l’utilisation de bases britanniques dans les guerres à Gaza et au Yémen

La base d'Akrotiri a été un point de départ de vols britanniques et américains vers Israël, proche allié du Royaume-Uni et des Etats-Unis, à qui des équipements militaires auraient été livrés

Des manifestants se rassemblent devant les portes de la base de la Royal Air Force à Akrotiri, un territoire britannique d'outre-mer près de la ville côtière chypriote de Limassol, alors qu'ils protestent contre son utilisation présumée pour approvisionner la guerre d'Israël à Gaza, une accusation démentie par la Grande-Bretagne, le 14 janvier 2024. (Crédit : Iakovos Hatzistavrou / AFP)
Des manifestants se rassemblent devant les portes de la base de la Royal Air Force à Akrotiri, un territoire britannique d'outre-mer près de la ville côtière chypriote de Limassol, alors qu'ils protestent contre son utilisation présumée pour approvisionner la guerre d'Israël à Gaza, une accusation démentie par la Grande-Bretagne, le 14 janvier 2024. (Crédit : Iakovos Hatzistavrou / AFP)

Quelque 300 personnes ont manifesté dimanche dans le sud de Chypre contre l’implication des bases militaires britanniques de l’île méditerranéenne orientale dans les conflits à Gaza et au Yémen.

« Bases militaires britanniques, partez ! Chypre est un pont pour la paix et la collaboration des peuples », pouvait-on lire sur une affiche du Cyprus Peace Council (CPC) qui organisait la manifestation devant la base de la Royal Air Force (RAF) d’Akrotiri, un territoire britannique d’outre-mer depuis l’indépendance de Chypre en 1960.

« Nous ne pouvons pas accepter que, depuis Chypre, nous soyons impliqués dans des attaques contre des peuples et des pays voisins (…) Chypre doit avoir un statut neutre », a déclaré à l’AFP Tassos Costeas, 59 ans, président du CPC.

La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée le 7 octobre après une attaque sans précédent du groupe terroriste islamiste palestinien sur le sol israélien depuis la bande de Gaza et qui a couté la vie à 1 140 personnes, essentiellement des civils, fait craindre un embrasement régional.

Selon un site d’information militant au Royaume-Uni, la base d’Akrotiri a été un point de départ de vols britanniques et américains vers Israël, proche allié du Royaume-Uni et des Etats-Unis, à qui des équipements militaires auraient été livrés.

M. Costeas a remis une lettre à l’administration de la base demandant la fin de l’implication de Chypre dans la guerre à Gaza, mais aussi la fin des bombardements au Yémen.

Des manifestants se rassemblent devant les portes de la base de la Royal Air Force à Akrotiri, un territoire britannique d’outre-mer près de la ville côtière chypriote de Limassol, alors qu’ils protestent contre son utilisation présumée pour approvisionner la guerre d’Israël à Gaza, une accusation démentie par la Grande-Bretagne, le 14 janvier 2024. (Crédit : Iakovos Hatzistavrou / AFP)

Quatre avions de combat Typhoon, basés à Chypre, ont participé à des frappes britannico-américaines menées cette semaine sur des sites des rebelles Houthis du Yémen, en riposte à des attaques contre des navires marchands en mer Rouge en soutien au Hamas.

« Nous condamnons la complicité » de la base d’Akrotiri dans la guerre à Gaza et au Yémen, « Nous ne voulons pas y participer en tant que Chypriotes. C’est scandaleux qu’ils utilisent nos terres pour soutenir ces atrocités », a fustigé Natalia Olivia, 37 ans, membre du groupe United For Palestine.

Un porte-parole du ministère britannique de la Défense a assuré cette semaine « qu’aucun vol de la RAF vers Israël n’avait transporté de cargaison mortelle ».

Les forces britanniques soutiennent « l’acheminement de l’aide humanitaire à Gaza » et ont « livré 87 tonnes d’aide britannique et chypriote à l’Egypte pour la population de Gaza », a-t-il ajouté.

« Nous ne voulons pas que Chypre soit impliquée d’une manière ou d’une autre », a estimé de son côté Adonis Florides, un Chypriote de 65 ans, craignant que les opérations des bases britanniques ne fassent de Chypre « une cible ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.