Rechercher

Cisjordanie: 2 Palestiniens tués dans 2 affrontements ; 3 terroristes présumés arrêtés

La police dit avoir "neutralisé" un jeune qui lui a tiré dessus dans le camp de réfugiés de Balata ; l'AP a annoncé la mort d'un homme dans le camp de réfugiés de Qalandiya

Illustration : Des soldats de Tsahal montent la garde pendant une fouille dans le village de Yatta, en Cisjordanie, le 15 juin 2016. (Crédit : Wisam Hashlamoun/Flash90)
Illustration : Des soldats de Tsahal montent la garde pendant une fouille dans le village de Yatta, en Cisjordanie, le 15 juin 2016. (Crédit : Wisam Hashlamoun/Flash90)

Deux Palestiniens ont été tués tôt mardi dans des affrontements distincts avec les forces israéliennes en Cisjordanie, selon des responsables palestiniens.

Des agents de la police des frontières sont entrés dans le camp de réfugiés de Balata, à Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, pour arrêter un Palestinien recherché. Selon la police, des Palestiniens ont jeté des pierres et des objets sur eux alors qu’ils cherchaient à quitter le camp avec le détenu.

Un autre Palestinien a ouvert le feu avec un pistolet sur les officiers, a déclaré la police des frontières.

« Alors qu’elles s’apprêtaient à sortir du camp, une moto est arrivée avec un terroriste à bord qui a tiré dans leur direction. Les forces israéliennes ont répliqué et l’ont tué », a-t-il précisé.

Nader Haitham Rayan, 16 ans, a été mortellement blessé par plusieurs balles à la tête, à la poitrine et à la main, a précisé le ministère palestinien sans donner d’autres détails sur les circonstances de l’incident.

Le porte-parole de la police des frontières a indiqué qu’un « terroriste a tiré vers nos forces qui ont répliqué et l’ont tué ».

L’échange de tirs s’est produit alors que les forces israéliennes quittaient le camp de Balata après avoir arrêté « un Palestinien recherché par Israël pour activités terroristes ».

Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne a identifié la personne décédée comme étant Nader Rayan, 16 ans.

« Il a reçu de nombreuses balles qui l’ont blessé à la tête, à la poitrine et à la main », a indiqué le ministère dans un communiqué.

 

 

Selon le ministère de la Santé palestinien, trois autres Palestiniens ont été blessés et ont été hospitalisés, dont un dans un état grave.

La police a déclaré que le suspect arrêté était impliqué dans des activités terroristes, sans donner plus de détails. Un fusil M-16 qu’il avait sur lui a été saisi, et il a été emmené à l’agence de sécurité Shin Bet pour être interrogé, a ajouté la police.

Un deuxième Palestinien a été tué dans le camp de réfugiés de Qalandia, près de Ramallah, selon le ministère de la Santé palestinien et l’agence de presse officielle palestinienne Wafa.

Alaa Shaham, âgé d’une vingtaine d’années, a été mortellement touché d’une balle à la tête et six autres jeunes Palestiniens ont été blessés par balles à Qalandiya, entre Jérusalem et Ramallah, a indiqué le ministère

La police a déclaré que deux suspects de terrorisme recherchés par le Shin Bet ont été arrêtés dans le camp.

Des affrontements ont éclaté sur les lieux de l’une des arrestations, au cours desquels des centaines de Palestiniens ont lancé des objets lourds depuis les toits, a indiqué la police.

« Les troupes de la police des frontières ont répondu avec des moyens de dispersion des émeutes et des tirs réels, et ont accompli la mission sans faire de victimes parmi nos forces », a déclaré la police dans un communiqué.

Aucune victime policière ou militaire n’a été signalée dans ces deux incidents.

Les autorités ont mis en garde contre une éventuelle flambée de violence pendant le Ramadan le mois prochain, et le chef du Shin Bet, Ronen Bar, se serait entretenu avec son homologue du FBI à Washington cette semaine à ce sujet. Le ministre de la Sécurité publique, Omer Barlev, qui supervise la police, a averti, en réponse aux attaques au couteau de Jérusalem, que « les terroristes et les extrémistes essaieront d’incendier la région » dans les semaines à venir.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...