Cisjordanie : Affrontements lors de la démolition d’un avant-poste
Rechercher

Cisjordanie : Affrontements lors de la démolition d’un avant-poste

Des affrontements ont eu lieu entre les forces de sécurité israéliennes et des activistes lors de la démolition de l'avant-poste illégal de Maoz Esther en Cisjordanie centrale

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Des Jeunes des Collines tentent de reconstruire une structure démolie par les soldats israéliens dans l'avant-poste de Maoz Esther, en Cisjordanie, au nord-est de Ramallah, en mai 2009. (Sebastian Scheiner/AP)
Des Jeunes des Collines tentent de reconstruire une structure démolie par les soldats israéliens dans l'avant-poste de Maoz Esther, en Cisjordanie, au nord-est de Ramallah, en mai 2009. (Sebastian Scheiner/AP)

Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté 18 activistes d’extrême droite pour avoir violemment protesté contre la démolition d’un avant-poste illégal en Cisjordanie centrale, selon un porte-parole de la police des frontières.

Les soldats étaient arrivés à Maoz Esther, près de l’implantation de Koshav Hashachar, pour démolir cinq bâtiments de fortune qui avaient été construits sur des terres palestiniennes privées, a expliqué une porte-parole de l’administration civile, organe du ministère de la Défense qui autorise la construction en Cisjordanie.

Un porte-parole de la police des frontières a affirmé que la majorité des arrestations ont eu lieu pour agression d’agents et il a ajouté qu’un certain nombre de militants, principalement des jeunes, ont jeté de la nourriture sur les soldats alors qu’ils éloignaient les manifestants de la scène pour raser les bâtiments.

L’ONG d’aide juridique Honenu qui représente les activistes arrêtés – dont la plupart ne sont pas résidents de l’avant-poste – affirme que la police des frontières a fait un usage excessif de la force pour les arrêter.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...