Explosion terroriste en Cisjordanie : une jeune fille décédée, 2 hommes blessés
Rechercher

Explosion terroriste en Cisjordanie : une jeune fille décédée, 2 hommes blessés

Un homme et son fils ont été blessés par une explosion sur un chemin de randonnée aux abords de Dolev ; l'armée quadrille la région à la recherche des coupables

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

  • Les forces de sécurité sur le site de l'explosion d'une bombe aux abords de l'implantation israélienne de Dolev, en Cisjordanie, le 23 août 2019 (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)
    Les forces de sécurité sur le site de l'explosion d'une bombe aux abords de l'implantation israélienne de Dolev, en Cisjordanie, le 23 août 2019 (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)
  • Les équipes médicales israéliennes et les forces de sécuritésur le site de l'explosion d'une bombe aux abords de l'implantation israélienne de Dolev, en Cisjordanie, le 23 août 2019 (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)
    Les équipes médicales israéliennes et les forces de sécuritésur le site de l'explosion d'une bombe aux abords de l'implantation israélienne de Dolev, en Cisjordanie, le 23 août 2019 (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)
  • Un hélicoptère de l'armée israélienne héliporte deux victimes d'un attentat présumé en Cisjordanie, le 23 août 2019. (Crédit : implantation de Dolev)
    Un hélicoptère de l'armée israélienne héliporte deux victimes d'un attentat présumé en Cisjordanie, le 23 août 2019. (Crédit : implantation de Dolev)
  • Les soldats israéliens montent un barrage dans le cadre des recherches visant à retrouver des terroristes ayant placé une bombe près de l'implantation israélienne de Dolev, en Cisjordanie, le 23 août 2019 (Crédit : Armée israélienne)
    Les soldats israéliens montent un barrage dans le cadre des recherches visant à retrouver des terroristes ayant placé une bombe près de l'implantation israélienne de Dolev, en Cisjordanie, le 23 août 2019 (Crédit : Armée israélienne)
  • Les forces de sécurité sur le site de l'explosion d'une bombe aux abords de l'implantation israélienne de Dolev, en Cisjordanie, le 23 août 2019 (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)
    Les forces de sécurité sur le site de l'explosion d'une bombe aux abords de l'implantation israélienne de Dolev, en Cisjordanie, le 23 août 2019 (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)
  • Des ambulances israéliennes quittent le site où une bombe aurait été jetée depuis une voiture à proximité de l'implantation israélienne de Dolev, en Cisjordanie, tuant une personne et faisant deux blessés, le 23 août 2019 (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)
    Des ambulances israéliennes quittent le site où une bombe aurait été jetée depuis une voiture à proximité de l'implantation israélienne de Dolev, en Cisjordanie, tuant une personne et faisant deux blessés, le 23 août 2019 (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)
  • Rina Shnerb, 17 ans, tuée dans une explosion terroriste en Cisjordanie,le 23 août 2019. (Autorisation de la famille)
    Rina Shnerb, 17 ans, tuée dans une explosion terroriste en Cisjordanie,le 23 août 2019. (Autorisation de la famille)

Une jeune fille israélienne a été tuée et son père et son frère grièvement blessés dans une explosion survenue aux abords d’une source naturelle située près de l’implantation de Dolev, en Cisjordanie, vendredi matin, ont fait savoir des responsables.

Rina Shnerb, 17 ans, de Lod a été grièvement blessée dans l’attentat a été prise en charge sur les lieux du drame par des personnels médicaux civils et militaires qui ont finalement prononcé sa mort sur place. Son père, Eitan, rabbin à Lod et son frère Dvir, 19 ans, ont été héliportés vers un hôpital de Jérusalem dans un état critique, a fait savoir Magen David Adom.

Le porte-parole de l’armée israélienne Ronen Manelis a expliqué que l’armée considérait l’explosion comme « un attentat terroriste grave ».

Selon l’armée, un dispositif explosif improvisé a été utilisé dans l’attentat. Il est impossible de dire pour le moment si la bombe a été jetée en direction de la famille ou si elle a été installée auparavant et activée au moment où le père et ses deux grands enfants se sont approchés.

Rina Shnerb, 17 ans, tuée dans une explosion terroriste en Cisjordanie,le 23 août 2019. (Autorisation de la famille)

Les services de sécurité traqueraient actuellement un véhicule suspect ayant fui les lieux peu après l’explosion.

« Les soldats de Tsahal quadrillent la zone », ont déclaré les militaires dans un communiqué.

Manelis a ajouté que l’armée israélienne ignorait encore l’identité des coupables ou leur éventuelle appartenance à un groupe terroriste établi.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui est également ministre de la Défense, a expliqué être informé en permanence des progrès réalisés par l’équipe de recherche. Il a précisé qu’il rencontrerait bientôt les commandants des forces de sécurité du pays.

Dans un communiqué, Netanyahu a présenté ses « sincères condoléances » à la famille et a souhaité une prompte guérison aux blessés. « Nous continuerons à renforçer les communautés [juives]. Nous étendrons nos racines encore plus profondément et frapperons nos ennemis. »

Il a ajouté que « les forces de sécurité sont à la recherche des terroristes abjects. Nous les retrouverons. Notre bras long leur fera payer [pour ce qu’ils ont fait]. »

L’enterrement de Rina Shnerb est prévu pour 15 heures 30, dans sa ville natale de Lod.

Les troupes s’efforcent de retrouver les auteurs de l’attentat dans les meilleurs délais – plus les terroristes disposeront de temps pour s’enfuir, plus les efforts de recherches se compliquent.

Le président Reuven Rivlin s’est exprimé sur l’attentat survenu dans la région de Binyamin.

« Je suis choqué et attristé par la nouvelle de la mort de Rina, qui a été dans la terrible attaque terroriste de ce matin. Mes pensées et mes prières vont vers la famille en ces temps difficiles, et vers les blessés », a déclaré le président dans un communiqué.

« C’est une attaque abjecte contre des innocents qui mènent une vie tranquille », a dénoncé Rivlin.

« Tous nos remerciements aux équipes médiales et aux secouristes qui ont fourni une assistance rapide et vitale sur place, et à l’armée israélienne et aux forces de l’ordre, qui passent actuellement la zone au peigne fin à la recherche des terroristes et de leurs complices. »

« Nous ne lâcherons pas tant que justice n’est pas rendu pour chacun d’entre eux, nous continuerons à lutter sans compromis contre le terrorisme », a promis Rivlin.

L’explosion est survenue à la source de Bubin, au sud de Dolev, à approximativement 10 kilomètres à l’est de la ville de Modiin.

« Notre environnement est rempli de sources naturelles et aller en randonnée sur ces sites fait partie intégrante de la vie des résidents », explique Yael, une habitante de Dolev, à la Douzième chaîne. « On ressent quelque chose de difficile aujourd’hui. »

Elle a déclaré qu’une attaque à la bombe était une « grave escalade » que n’avait pas connu la communauté « en plus de 20 ans ».

Les médias palestiniens ont fait savoir que l’armée israélienne avait commencé à mettre en place des barrages routiers et qu’elle effectuait des recherches dans le secteur de l’ouest de Ramallah, au sud-est de Dolev.

Des soldats israéliens sur le site de l’explosion d’une bombe, près de l’implantation de Dolev, en Cisjordanie, qui a tué une adolescente et blessé deux autres, le 23 août 2019 (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)

« Cette mission de fouille est menée sur plusieurs fronts – le premier est celui des renseignements, avec les autres services impliqués ; le second est la chasse à l’homme lancée sur le terrain avec des barrages routiers… Le troisième, ce sont les initiatives sécuritaires habituelles entreprises pour empêcher des événements similaires », a commenté le porte-parole de Tsahal Ronen Manelis.

Une autre porte-parole de l’armée a expliqué que les militaires travaillaient avec les services de sécurité du Shin Bet et la police israélienne pour retrouver les coupables.

Elle a ajouté que des soldats supplémentaires avaient également été dépêchés en Cisjordanie pour retrouver les terroristes et renforcer la sécurité dans le secteur.

Un grand nombre de personnels des secours d’urgence ont été appelés dans la zone et notamment un hélicoptère militaire qui a permis d’héliporter les victimes vers l’hôpital.

« Quand nous sommes arrivés sur les lieux, la scène était difficile à voir. Nous avons vu des victimes allongées sur le sol, un homme de 46 ans qui était pleinement conscient et qui avait été blessé dans la partie supérieure du corps. A côté de lui, un jeune homme de 20 ans touché aux membres et une jeune fille de 17 ans avec des blessures multi-étagées », a commenté l’un des membres des secours du Magen David Adom.

Zaki Heller, porte-parole de Magen David Adom a indiqué que le père, en dépit de ses blessures, a appelé les secours.

Le père et le fils ont été évacués vers l’hôpital Hadassah Hospital Ein Kerem de Jérusalem pour y être soignés, a fait savoir MDA.

Des ambulances israéliennes quittent le site où une bombe aurait été jetée depuis une voiture à proximité de l’implantation israélienne de Dolev, en Cisjordanie, tuant une personne et faisant deux blessés, le 23 août 2019 (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)

Un porte-parole de l’hôpital a déclaré que le père était désormais considéré comme blessé modéré, dans un état stable. Le fils de 19 ans présente des lésions sur l’ensemble du corps, notamment à l’estomac, à cause de l’explosion. Il est inconscient et relié à un respirateur.

L’implantation de Dolev a demande à ses résidents de ne pas quitter la communauté et à ceux qui se trouvaient à l’extérieur d’y rester suite à l’explosion.

Les officiels militaires israéliens ont mis en garde, ces dernières semaines, contre une augmentation des activités terroristes et de la violence en Cisjordanie et dans la bande de Gaza en amont des élections israéliennes prévues le mois prochain.

« L’armée s’occupe de tentatives d’attentats terroristes fomentés par des attaquants de type loups solitaires et par des cellules terroristes », a dit Manelis.

Vendredi dernier, un terroriste palestinien a projeté son véhicule en direction de deux adolescents, deux frères, blessant grièvement l’un d’entre eux, aux abords de l’implantation d’Elazar, dans le centre de la Cisjordanie et au sud de Jérusalem.

Le véhicule s’est retourné après l’attentat et, lorsque le terroriste a tenté d’en sortir, il a reçu une balle mortelle tirée par un agent de police hors-service qui conduisait derrière lui.

Au début du mois, un étudiant en séminaire religieux, Dvir Sorek, a été retrouvé poignardé à mort aux abords de l’implantation de Migdal Oz. Les forces israéliennes de sécurité ont alors traqué les tueurs présumés pendant environ 48 heures, arrêtant finalement deux cousins palestiniens, Nasir Asafra, 24 ans et Qassem Asafra, âgé de 30 ans, originaires du village de Beit Kahil dans le sud de la Cisjordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...