Rechercher

Cisjordanie: Tsahal déploie un système d’alerte en cas « d’infiltration terroriste »

L’application du Commandement du front intérieur de l'armée enverra aux utilisateurs des notifications en cas de risque d'attaque, sur le modèle des alertes aux roquettes

Illustration : Vue des implantations de Yitzhar en Cisjordanie, le 24 octobre 2019. (Crédit : Sraya Diamant/Flash90)
Illustration : Vue des implantations de Yitzhar en Cisjordanie, le 24 octobre 2019. (Crédit : Sraya Diamant/Flash90)

L’armée israélienne a annoncé samedi le déploiement d’un nouveau système d’alerte en cas d’infiltrations armées dans les implantations de Cisjordanie.

En cas d’infiltration dans une implantation, une courte sirène se fera entendre, accompagnée d’une alerte par haut-parleur annonçant « infiltration terroriste » à plusieurs reprises.

Des notifications seront également envoyées par l’application mobile du Commandement du Front intérieur de l’armée, qui annonce des alertes liées aux tirs de roquettes, survols de drones ou, plus récemment, tremblements de terre.

Jusqu’à présent, les modalités d’alerte en cas d’infiltration variaient suivant les communautés. Dans certains cas, les militaires faisaient retentir une sirène, dans d’autres cas, des SMS étaient adressés aux résidents.

L’armée testera le nouveau système dans plusieurs implantations dimanche soir. Des sirènes retentiront et des alertes seront envoyées par l’application à 18h05 à Psagot et Ofarim, 18h15 à Masua et Beit HaArava, 18h25 à Nokdim, 18 h 35 à Sansana et Hébron et 18h45 à Revava.

En cas d’infiltration avérée dans une implantation pendant la durée de l’exercice, la sirène retentira deux fois et une deuxième alerte sera envoyée via l’application.

Le nouveau système semble avoir été utilisé mercredi dernier pour la première fois, mais il s’est avéré qu’il s’agissait d’une fausse alerte. L’alerte avait été activée peu après 14h30 après qu’un Palestinien eut tenté de détourner une voiture à l’extérieur de l’implantation d’Ofarim.

Un porte-parole de l’armée a déclaré qu’il ne s’agissait pas d’un acte terroriste.

Au fil des ans, de nombreuses attaques meurtrières ont été perpétrées contre des Israéliens par des Palestiniens parvenus à entrer discrètement dans les implantations israéliennes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...