Rechercher

Cisjordanie: Tsahal enquête sur l’agression présumée d’un camionneur arabe israélien

Une vidéo montre que des soldats ont violemment malmené l'homme qui aurait refusé de s'identifier ; l'armée déclare que l'unité a "réagi de manière disproportionnée"

Des soldats de Tsahal auraient agressé un camionneur arabe israélien dans le village palestinien de Hizma, près de Jérusalem. (Crédit: Capture d'écran ; conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Des soldats de Tsahal auraient agressé un camionneur arabe israélien dans le village palestinien de Hizma, près de Jérusalem. (Crédit: Capture d'écran ; conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Tsahal a déclaré qu’une enquête a été ouverte sur plusieurs soldats après la diffusion d’une vidéo les montrant en train de se comporter violemment envers un Arabe israélien.

Selon le site d’information Ynet, les soldats, qui étaient en mission de routine dans le village palestinien de Hizma, au nord-est de Jérusalem, jeudi, ont commencé à malmener le conducteur du camion qui aurait refusé de s’identifier.

Une vidéo montre cinq soldats tirant sur la chemise du conducteur, le poussant et le frappant avec la crosse de leurs armes.

Des passants ont déclaré à Ynet que le chauffeur n’avait rien fait qui aurait pu mettre en danger les soldats et qu’ils l’avaient vraisemblablement attaqué sans raison.

Un témoin oculaire qui se trouvait près de la scène a déclaré que l’homme ne savait pas ce que les soldats voulaient de lui et ne savait pas comment réagir. « On ne peut pas attaquer une personne comme ça ; ces soldats doivent être interrogés avant qu’ils ne puissent recommencer », a-t-il déclaré à Ynet.

Le site Internet a cité une source anonyme ayant connaissance de l’incident : l’homme aurait donné un coup de poing aux soldats ; il n’a pas eu besoin de soins médicaux après sa détention.

Suite à ce reportage, l’unité du porte-parole de Tsahal a déclaré que l’armée allait enquêter sur l’incident.

« Une enquête préliminaire montre que les soldats ont réagi de manière disproportionnée et non conforme aux procédures. L’incident fera l’objet d’une enquête approfondie et sera traité en conséquence », a-t-il indiqué dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...