Cisjordanie : Un acte de vandalisme anti-palestinien contre une mosquée
Rechercher

Cisjordanie : Un acte de vandalisme anti-palestinien contre une mosquée

Les résidents ont retrouvé du liquide inflammable versé sur une étagère à chaussures située à l'entrée du lieu de culte ainsi que des graffitis à Deir Dibwan

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Des graffitis sur une mosquée du village de Deir Dibwan, le 4 février 2019 (Crédit : Conseil municipal de Deir Dibwan)
Des graffitis sur une mosquée du village de Deir Dibwan, le 4 février 2019 (Crédit : Conseil municipal de Deir Dibwan)

La police a ouvert une enquête sur un crime de haine présumé au centre de la Cisjordanie après que les résidents ont découvert des graffitis peints à la bombe, notamment sur la mosquée, dans la matinée de vendredi.

Parmi les slogans écrits sur les murs et sur le bitume de Deir Dibwan, les phrases « Ici, les gens incitent à tuer des Juifs », et « Vive la nation d’Israël ». Des étoiles de David ont également été peintes sur différents immeubles, notamment sur la mosquée.

La police a indiqué qu’une « substance inflammable » avait été versée sur l’étagère à chaussures placée à l’entrée du lieu de culte.

Ce crime de haine anti-palestinien présumé est le second acte de vandalisme en moins d’une semaine.

Des graffitis dans une attaque de type « Prix à payer » dans le village de Deir Dibwan, le 4 février 2019 (Crédit : Conseil municipal Deir Dibwan)

Mardi dernier, la police a ouvert une enquête après que huit voitures ont été vandalisées dans le village de Luban a-Sharqiya, au nord de la Cisjordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...