Cisjordanie : un adolescent palestinien tué lors d’affrontements avec l’armée
Rechercher

Cisjordanie : un adolescent palestinien tué lors d’affrontements avec l’armée

L'armée affirme que les troupes ont riposté après que des suspects leur ont lancé des cocktails Molotov pendant une opération près du village de Beita

Said Odeh, un adolescent palestinien tué lors d'affrontements avec des soldats israéliens, au nord de la Cisjordanie, le 5 mai 2021. (Autorisation)
Said Odeh, un adolescent palestinien tué lors d'affrontements avec des soldats israéliens, au nord de la Cisjordanie, le 5 mai 2021. (Autorisation)

Un Palestinien de 16 ans a été tué lors d’affrontements avec des soldats israéliens dans la nuit de mercredi à jeudi, selon le ministère palestinien de la Santé.

L’armée israélienne a déclaré que ses troupes avaient riposté après que des suspects ont lancé des cocktails Molotov dans leur direction alors qu’elles menaient une opération près du village de Beita, dans le nord de la Cisjordanie. L’armée n’a pas précisé si des Palestiniens avaient été touchés par les tirs des soldats mais a indiqué qu’aucun soldat israélien n’avait été blessé dans l’incident.

Les médias palestiniens ont identifié la victime comme étant Said Odeh, du village d’Udala. Le ministère palestinien de la Santé a déclaré qu’un autre adolescent avait été modérément blessé lors des affrontements et qu’il était soigné dans un hôpital de Naplouse pour une blessure par balle dans le dos.

L’armée israélienne a déclaré qu’elle allait ouvrir une enquête sur l’incident.

Les tensions en Cisjordanie sont restées élevées mercredi, dans le contexte d’une attaque terroriste palestinienne à l’intersection de Tapuah quatre jours plus tôt, qui a fait un mort et deux blessés parmi les adolescents israéliens. Cet incident a été suivi de plusieurs attaques apparemment menées en représailles par des résidents d’implantations israéliennes, notamment l’assaut d’un village palestinien à l’aube lundi matin, où ils ont jeté des pierres et des grenades assourdissantes et allumé des feux.

Des affrontements ont éclaté entre les habitants du village de Jaloud et les Israéliens de l’implantation voisine de Shiloh. L’armée israélienne et la police des frontières ont alors tenté de disperser les combats en tirant des balles en caoutchouc et d’autres armes de dispersion anti-émeute sur les Palestiniens, blessant quatre personnes.

Onze résidents palestiniens du village ont également été arrêtés par l’armée israélienne.

Au cours de l’incident, les pneus de plusieurs véhicules de police ont apparemment été crevés par des résidents de l’implantation. Aucun Israélien n’a été arrêté.

L’armée a renforcé ses effectifs en Cisjordanie pour le mois du Ramadan, une période généralement marquée une recrudescence de la violence.

La semaine dernière, l’Autorité palestinienne a annoncé qu’elle reportait indéfiniment les élections prévues le 22 mai, ce qui a probablement contribué aux tensions. Elle a imputé cette décision au refus israélien de permettre à l’Autorité palestinienne de voter à Jérusalem-Est.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...