Rechercher

Cisjordanie : Un Palestinien tué dans un affrontement avec Tsahal

L'armée dit avoir utilisé des balles réelles à Qarawat Bani Hasan ; un autre Palestinien a été blessé par balles, après avoir lancé des projectiles incendiaires sur un bus

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des Palestiniens blessés lors d'affrontements avec Tsahal arrivant dans un hôpital dans la ville de Qarawat Bani Hassan, le 15 octobre 2022. (Crédit : Nasser Ishtayeh/Flash90)
Des Palestiniens blessés lors d'affrontements avec Tsahal arrivant dans un hôpital dans la ville de Qarawat Bani Hassan, le 15 octobre 2022. (Crédit : Nasser Ishtayeh/Flash90)

Un Palestinien a été tué, et un autre a été grièvement blessé, lors d’affrontements avec l’armée israélienne en Cisjordanie samedi, ont indiqué des responsables palestiniens de la Santé.

Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne avait initialement indiqué que cinq Palestiniens avaient été blessés par des tirs israéliens lors des affrontements près de la ville de Qarawat Bani Hassan, dont deux grièvement. Qarawat Bani Hassan est une ville palestinienne située près des implantations israéliennes d’Ariel et de Karnei Shomron, dans le nord de la Cisjordanie.

Peu après minuit dimanche, le ministère a déclaré que l’un des Palestiniens grièvement blessés, identifié comme étant Ahmad Muhammad Shamlawi, âgé de 30 ans, avait succombé à ses blessures.

Tsahal a déclaré que des dizaines de Palestiniens avaient lancé des pierres sur les troupes dans la zone, blessant légèrement un soldat qui n’a pas eu besoin d’être hospitalisé.

Les troupes ont répondu avec des moyens de dispersion des émeutes et ont tiré à balles réelles sur les « principaux instigateurs », a ajouté Tsahal.

Par ailleurs, samedi soir, les troupes de Tsahal ont tiré sur un Palestinien qui avait lancé un cocktail Molotov sur un bus israélien près de l’intersection de Zif, dans la région des collines d’Hébron Sud, en Cisjordanie, a indiqué l’armée.

Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne n’a fait aucun commentaire et n’a fourni aucun détail sur l’état de l’homme.

Dans un autre incident samedi, un Israélien a appelé les forces de sécurité en affirmant avoir été pris pour cible par des tireurs palestiniens près de la ville de Luban a-Sharqiya, en Cisjordanie.

Tsahal et les secouristes ont balayé la zone mais n’ont pas localisé le lieu de l’attaque ni l’homme qui a déclaré avoir été blessé. Une source de sécurité a déclaré que l’incident semblait être une fausse alerte.

Les tensions ont fortement augmenté en Cisjordanie, avec deux soldats tués dans des attaques séparées samedi et mardi derniers, l’un près de Jérusalem et le second près de Naplouse.

Les forces de l’ordre israéliennes ont multiplié les opérations antiterroristes en Cisjordanie depuis une série d’attentats terroristes qui ont fait 19 morts du côté israélien, au printemps dernier.

Des soldats israéliens intervenant en Cisjordanie, le 12 octobre 2022. (Crédit : Armée israélienne)

Plus de 100 Palestiniens ont été tués lors de ces opérations israéliennes, la plupart lors d’attaques ou d’affrontements avec les forces de l’ordre.

Ces derniers mois, des hommes armés palestiniens ont attaqué à plusieurs reprises des postes militaires, des soldats déployés le long de la barrière de sécurité en Cisjordanie, des implantations israéliennes ou encore des civils sur les routes.

Vendredi soir, des hommes armés palestiniens affiliés au groupe terroriste du Hamas ont ouvert le feu sur l’implantation de Beit El, faisant un blessé. L’un des tireurs a été abattu par l’armée, et le second a été arrêté quelques heures plus tard. Deux autres hommes soupçonnés de complicité ont également été arrêtés.

La montée de la violence en Cisjordanie s’est également étendue à Jérusalem, où des Palestiniens ont affronté la police et les civils israéliens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...